Le Forum des Intermittents du Spectacle

Infos et discussions sur le régime des intermittents du spectacle => Questions sur le régime des intermittents du spectacle => Discussion démarrée par: Franci le 05 mars, 2013, 22:42:15 pm

Titre: Guso ou SmartFr ?
Posté par: Franci le 05 mars, 2013, 22:42:15 pm
Bonjour,

Pensez-vous qu'il vaille mieux être payé via le Guso ou la Smart ? On m'a déconseillé le Guso à cause de la paperasse et des complications qui pourraient y avoir… Etant inscrit à la Smart en Belgique, je sais que les démarches sont simplifiées mais aussi pas mal taxées…

Merci !
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 06 mars, 2013, 07:26:48 am
C'est quoi la SMART?  pour moi c'est un vehicule  :D
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: PVE le 07 mars, 2013, 11:30:29 am
bonjour à tous , nouveau sur le forum je le consulte cependant réguliérement , et pour apporter un élément de réponse à ce sujet :
je suis inscrit  au SmartFr depuis 2 ans , je m' en sert essenciellement quand je travaille pour une asso , particulier , maison de retraite , ... en fait , les structures qui ne souhaitent pas adhérer au guso. Le résultat est soigné ( Devis , contrat , facture et  AEM , fiche paie directement en ligne ) mais tout çà avec un coùt , naturellement : 8,5% de frais de dossier ( avec , inclus , un service juridique en cas de conflit avec un employeur ) TVA 5,5 % + une taxe si entrée gratuite !! concrétement pour un cachet de 200€ en budget total , je récupére 87 € en net , l' avantage est qu'il vous font le virement 1 semaine aprés la prestation , meme si celle-ci est réglée plus tard par l' employeur.
Attention , coùt mini prestation pour passer par le Smart : 200 € en budget total.
Le guso reste le moyen le moins couteux , avec la paperasse ... mais avec un peu de rigueur , çà roule tout seul
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 07 mars, 2013, 13:46:16 pm
euh Oui mais 87 euros dans nos professions c'est un peu illégal !!! le minimum conventionnel etant à 115 euros et c'est deja pas bien payé !!! Quant au COUT global cela me semble exhorbitant  cela fait 130 % de charges et taxes !!!!!!!! >:(
Alors si les fameuses maisons de retraite ou assos ont les moyens  pourquoi pas mais avec un peu de courage je préfére passer par le guso  empocher 125 euros NET  ( c'est le calcul pour rester à 200 euros de budget global) NON ????? sans oublier que 125 c'est mieux que 87 pour le calcul futur des ARE journalières !!!!!
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: PVE le 08 mars, 2013, 12:22:51 pm
avec un peu de courage ? c' est à dire ?
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 08 mars, 2013, 12:40:07 pm
C'est à dire "prendre en main" ton employeur , l'inscrire au GUSO si il ne l'est pas , remplir les feuillets  pour qu'il n'ait plus qu'à le signer et faire le cheque des charges . Avec un peu d'entrainement c'est tres simple , et comme dirait la pub "cela peut rapporter gros"  car , en ce qui me concerne, j'aurais les "grosses boules" de laisser  autant de charges, taxes et com
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: PVE le 08 mars, 2013, 14:44:14 pm
Je ne fais qu' apporter une réponse à une question posée que j ' ai vécu et je comprend trés bien ton irritation vis à vis de cette structure ( Smart fr ) qui se sucre sur notre dos , mais inutile de m' en faire porter le chapeau.

Concernant ton message ci-dessus , si un employeur exige un N° de siret , il me parait difficile de passer par le guso !! néanmoins quand je prend en main un employeur , je l' inscrit au guso , je commande ses dossiers , je remplis et je poste la DPAE , je remplis le feuillet , je ne fais jamais moi-meme le chéque pour les charges , et je poste le 1er feuillet avec le chéque à Nanterre.
Celà , à mon humble avis ,ressemble plus à de la rigueur qu' à du courage.
C' est vrai aussi que j' ai les boules de laisser filer du fric , bien sur que j' aimerais avoir 125€ plus tot que 87 , mais je ne vois pas me dire à l' employeur : " merci vieux , mais va te faire ... " J' ai besoin de cette date ( et des 12 heures qui vont avec )

J' aurais 58 ans cette année ( dont 39 années dans la meme usine puis licencié ) , gràce au régime IDS je devrais pouvoir boucler jusqu' à ma retraite

je me considére comme " chanceux " car j' ai bien compris qu'il est moins pénible d' etre IDS en fin de carriére qu' en début , et je souhaite bien du courage ( sincérement ) à celles et ceux qui veulent en faire leur métier , et
j' ai toujours du respect pour les modos , pour leur implication et leurs connaissances ( sur ce forum et sur d' autres également )
voilà , bonne continuation
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: PVE le 08 mars, 2013, 14:50:48 pm
Teddy , je viens de relire ton post et j' ai bien compris que tu écrivais que le chéque des charges devait etre rempli par l' employeur , sorry
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: christian01 le 08 mars, 2013, 14:51:42 pm
Et 87 euros, c'est beaucoup plus répandu que 125........
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 08 mars, 2013, 16:14:35 pm
Pour PVE :  Exceptionnelement tu peux faire le cheque au GUSO quand l'employeur souhaite faire un cheque "global" bien sur  , il ne faut pas que ce soit  une généralité , quoique à partir du Moment où le Guso est payé , ceux-ci ne sont pas regardant .
Pour Christian : Désolé mais une convention collective doit se respecter sinon à quoi cela sert-il de se battre pour obtenir certains avantages .Par ailleurs le risque pour l'employeur c'est d'être controlé et redressé  sur les MINIMAsociaux .
Pour te donner une idée un artiste chez moi  au plus bas est payé 150 euros NET HORS FRAIS. lorsque le budget ne le permet pas je préfère refuser une affaire car sinon c'est le nivellement par le bas , un système que j'ai connu dans une autre discipline artistique et qui conduit l'ENSEMBLE d'une catégorie à la galère !!!

Pour finir il y a des sociétés bien moins cher  comme par exemple Phoenix  à clermont ferrand
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: paulinejisty le 10 mars, 2013, 08:56:08 am
Le problème est que si on veut respecter à tout PRIX les conventions collectives, on risque de rester souvent à la maison ou se faire piquer le boulot par des amateurs. Alors 87 € net soit 110 € brut environ me parait tout à fait raisonnable, et conforme à certaines CV. MAIS, pour les déclas il vaut mieux passer  par le Guso et éviter  les intermédiaires, d'ailleurs PE apprécie moyennement. Certaines boîtes comme Allo Jazz  qui ont passé une convention avec l'Unédic et le Guso, pourront t'aider.
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 11 mars, 2013, 08:01:53 am
Désolez Pauline, si je comprends bien mieux vaut se faire "piètiner" par les amateurs souvent au black plutot que faire respecter nos DROITS et la LOI ?!!! . Je me bats depuis 1976 pour faire obtenir ou maintenir les droits des IDS , j'ai participé aux grandes manif qui mobilisaient les IDS , mais maintenant nous ne sommes plus qu'une poignée ....  et  de nombreux et nombreuses  "pleureurs IDS" qui se disent "bein on ne peut rien faire "  "bein c'est comme ca" ect..... ET POURTANT quand on voit , ne serait-ce que sur ce forum, que lorsqu'on dit à quelqu'un BAT-TOI  , cela fonctionne . Alors BO....EL  défoncez-vous, battez-vous  sinon vous serez eradiqués et notre statut avec !!! en 2003 grace à la mobilistation d'Avignon nous avons gardé notre statut C'est à dire que depuis 10 ans deja des IDS peuvent dire "merci à ce combat 2003", aujourd'hui des gens se battent  pour le maintenir , il faut les epauler !!! Par ailleurs BATTEZ-vous contre les amteurs qui vous bouffent VOTRE gagne pain , il n'y a pas de fatalité il n'y a que le laxisme qui tue.

Désolez pour ce coup de gu...ule dont je suis  coutumier de temps à autre mais je ne peux me résigner à baisser les bras malgré que pour moi  je "pourrais" m'en passer ( ma carrière etant plutot derrière moi ;) ) mais je pense à vous tous les jeunes , n'acceptez pas le NIVELLEMENT PAR LE BAS

Pour terminer P.E. accepte les intermediaires  quand ILS SONT SERIEUX comme Phoenix à clermont ou le cheque intermittent , alors pourquoi s'en passer , alors qu'ils ne vous ecrase par par leurs commissions , faites seulement le BON CHOIX .......... 
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: sam858 le 11 mars, 2013, 08:18:27 am
de tout coeur avec toi teddy
sam
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: nathalielilie le 11 mars, 2013, 08:48:11 am

Citer
de tout coeur avec toi teddy

IDEM TEDD ;)
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: paulinejisty le 11 mars, 2013, 19:16:37 pm
Je sais Teddy,  on n’est pas dans un monde de Bisounours, et il faut se battre. Mais quand t’as besoin de bouffer, t’as pas le choix, ou tu restes chez toi parce que la convention collective trucmuche dit que ceci cela et que l’employeur refuse de t’embaucher (tu laisses ainsi la porte grande ouverte aux requins), ou alors tu t’alignes sur l’amateur du village, et dans ce cas, si tu fais tes preuves et que ton spectacle est de qualité, tu pourras alors  re-bosser pour cet employeur  ou d’autres qui sont venus te voir, en leur expliquant que toi tu travailles dans la légalité et que le montant de ton cachet doit être revu pour être conforme à la réglementation. Pour faire face à une concurrence  souvent déloyale, il faut jouer sur le même terrain avec les mêmes armes. Les autres solutions, y’en a pas beaucoup,  à moins d’envoyer l’inspection du travail à tous les spectacles ou fêtes de village, mais elle a autre chose à faire car notre secteur est  loin d’être le seul confronté à ce problème.
Voilà, c’est comme ça que je me bats, et crois-moi  je ne suis pas du genre à subir.
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 12 mars, 2013, 07:03:12 am
Chère Pauline , je comprends tout à fait ton point de vue et le fait qu'il faut bien manger , mais je peux t'AFFIRMER que s'aligner sur les "amateurs ou blackos"  ne te fera pas sortir de la précarité . BIEN AU CONTRAIRE malheureusement . J'ai des dizaines d'exemples .

Je n'ai jamais "bradé" mes prestations ( Je fais travailler minimum 9 personnes) alors que tous les collègues travaillant dans les meme domaine que moi et qui ont fait des "concessions" sont soient dans  des situations difficiles , soit plus en activités!!!!

POURQUOI :

- Parce que  contrairement  à ce que tu penses , une fois que tu as diminué tes prix tu ne peux plus les remonter sous quelques prétextes que ce soit car le bouche à oreille fonctionne et on connait tes tarifs et on ne conçois pas que tu puisses les augmenter du jour au lendemain  . Mieux vaut les "geler" plusieurs années  que les diminuer !
- Parce que c'est  un cercle sans fin Si tu diminue tes cachets face aux amateurs, tes collègues  "concurrents" vont egalement le faire , puis l'amateur predant des affaires rediminuera ses tarifs ( ayant en general un autre metier il en a rien à foutre ) donc tu rediminueras les tiens et tes collègues aussi et ainsi de suite mais jusqu'ou ???????

Ce n'est pas jouer sur le meme terrain AVEC LES MEME ARMES , c'est jouer sur le meme terrain avec LEURS ARMES ( aux amateurs) c'est à dire la casse des prix .

Alors quand  tu dis   "les inspections du travail n'ont pas que cela à faire " pourquoi ne pas prendre le problème à l'inverse SI TOUS LES IDS harcelés les Inspections du travail , les Urssaf , les Prefets ect  cela ferait bouger les choses et je peux te dire que cela commence à faire son chemin aupres de certains regroupement comme l'APA 40 APA France , comme lors des negociations de notre statut où les Ministres de la Culture et du budget commencent eux aussi à en parler . Alors OUI battez-vous , c'est pour VOTRE AVENIR , sinon il y a une autre solution
" Changez de profession , et travaillez au noir dans le domaine du spectacle " là vous serez à ARMES EGALES ( NB Raisonnement par l'absurde bien sur ) 
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: paulinejisty le 12 mars, 2013, 09:24:34 am
Ok Teddy, je respecte ton avis,  que je ne partage pas, expériences à l'appui. Je pourrais te donner des tas d'exemples. Je me souviens notamment d'une soirée ou j'étais embauchée  pour une misère dans un hôtel très chicos. Des clients sont venus à la fin du concert pour me proposer plusieurs prestas hyper intéressantes qui ont elles même abouties sur d'autres prestas etc... Ce que je veux dire, c'est que si tu as choisi  et aime ce métier si différent et particulier, alors il ne faut pas refuser le travail sous prétexte que t'es en dessous de la Cc. De toute façon, quelqu'un, amateur ou pas, se fera la joie de le prendre à ta place.
 Quant au travail au noir et à l'inspection du travail, je te donne rendez-vous dans quelques années, tu verras que rien n'aura changé. À titre d'exemple, ma fille, qui  bosse dans le commerce, s'est vue supprimer ( crise oblige)  ses congés payés, sa médecine du travail et ses frais de déplacements par un patron peu scrupuleux. Çà fait 6 mois qu'elle attend l'inspection du travail. Alors avant qu'elle intervienne pour sanctionner un pauvre guitariste chanteur qui joue au black sur la place du village, la route sera longue, ne rêvons pas !

Voilà, j'en resterai là car on est plus trop dans le sujet " guso ou smart.fr" mais ce forum à au moins le mérite de pouvoir faire partager ses expériences, merci à tous et aux modérateurs.
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: nathalielilie le 12 mars, 2013, 12:03:03 pm
Bonjour à vous deux et à tous,
Je vois que personne ou presque n'a réagis à cette joute verbal entre Tedd et Pauline.
Le milieu musical et celui de comédien sont bien différent,pour ma part c'est dans la musique que je navigue difficilement depuis plus de 20 ans.

Je sais et je vois ce qui se pratique comme tarif dans celui de la musique et je sais aussi qu'il est beaucoup plus simple pour un amateur de prendre une guitare sous sa douche et d'apprendre par coeur quelques morceaux simple qui lui permettront de monter un répertoire et de le vendre pour une bouchée de pain.
Répertoire sans nul doute qui trouvera un public attentif même si au final le rendu est médiocre.

La musique,c'est un chemin solitaire et nous devons faire face tous les jours à une concurence de plus en plus déloyale.
Cependant je pense qu'il est possible d'appliquer des tarifs juste mais je reconnais qu'il est plus  facile aujourd'hui de le faire lorsqu'on a 20 ans d'expérience et donc une clientèle.

Je pense que Tedd a raison et son discours est d'une logique implacable mais je trouve aussi que le discours de Pauline est criant de vérité.

En tous cas je vous salut respectueusement tous deux pour votre courage et le respect dont vous faites preuve malgré votre désaccord.

Bon courage à tous.
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 12 mars, 2013, 13:30:12 pm
Oui c'est cela aussi l'esprit de ce forum , l'apport des expériences des uns et des autres et qui nous amène  à pouvoir résoudre un tres grand nombre de problème . Ce n'est d'ailleurs pas un dessacord avec Pauline , bien au contraire , ce sont 2 points de vue avec des expériences  différentes . Car personne ,y compris biensur moi même  , n'a la science infuse , ni LA solution unique ce serait trop beau .

Tout ce que l'on peut dire c'est de ne surtout pas se désunir , voir de réussir à "REMOBILISER" comme aux grands moments passés pour conserver une bonne part de nos acquis , meme si pour certains nous sommes des privilégiés !!

A nous d'être vigilent    et de sortir  une boutade sortie d'une célèbre chanson ancienne

" Si tous les IDS de France voulaient se donner la main" :D :D
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: veomma le 12 janvier, 2016, 12:06:45 pm
Bonjour à toutes et à tous,

Je suis tombée sur votre discussion et je n'ai pu m'empêcher de créer un compte pour y aller de ma contribution.
Presque trois ans après vos posts, où en est-on ?

Moi-même, vocaliste Jazz / Gospel / Soul depuis plus de 25 ans résidant en région PACA, je puis vous assurer qu'à force de compromis et de nivellement par le bas, on en est arrivé à la création de scènes ouvertes.
De plus en plus de gigs sont bénévoles, promotionnels, show-case, appelez ça comme vous voulez, pour ma part, j'appelle ça "gratos".

Les amateurs vont jouer aux entrées quand ce n'est pas pour un plat de pâtes et tenez-vous bien, là encore, les professionnels se battent, comment disiez-vous déjà Pauline, "À ARMES ÉGALES" puisqu'ils ne jouent plus que pour des figues dans nos grises contrées ...

Quelle est la prochaine étape ? Payer pour pouvoir jouer ?

Les patrons d'établissement profitent de la souffrance qu'éprouve un artiste à ne pas exercer son art, son instrument, et je rejoins notre ami Teddy qui se bat depuis tant d'années parmi cette poignée d'irréductibles dont je fais partie depuis les années 90 où nous avons occupé de nombreux lieux à Marseille ou en 2003 et plus récemment.

Alors, effectivement, cela devient difficile mais personnellement, je résiste et REFUSE catégoriquement de travailler pour des prunes, c'est minimum syndical (souvent plus) et déclarée.
Certes, on me voit moins souvent sur les scènes régionales, mais lorsque j'exerce mon métier, au moins je suis considérée et en phase avec moi-même.

Fédérons-nous avant qu'il ne soit trop tard et que nos métiers disparaissent.
Leur objectif, déprofessionnaliser nos corps de métier afin qu'ils ne soient destinés qu'aux loisirs et à l'amateurisme.

Belle journée, malgré tout
Et Meilleurs Vœux 2016 de luttes sociales  ;)
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 12 janvier, 2016, 16:08:31 pm
Merci Veomma pour tes compliments et félicitations pour ton analyse PARFAITE de la situation !!

Malheureusement  , comme ils n'ont pas réussi à nous supprimer par la loi, ils vont attendre que nous nous étiolons petit à petit jusqu'à l'extinction des IDS  !!! et là ce sera la desert artistique !!! plus de création , d'investissement  etc ....

Et tout cela sans l'ombre d'une réaction des politiques , ni des services officiels  et encoire moins de notre ministère de l'INculture  !!

Après plus de 25 ans de combat  j'en viens à me dire une chose que j'ai combattu bec et ongle pendant tant de temps : Faisons comme tout le monde  , travaillons au black , sans charges au petit bonheur  ( bien sur c'est une figure de style pour dire que si nous ne voulons pas crever , il faut se dem...der , mais quoique  , lorsqu'on voit des asso , des amateurs ayant un bon job  gagner nos propres contrats  et gagner meme plus  car nous en enlevant les charges ils nous restent 50 % du budget AU MIEUX !!!! j'ai fait dernièrement une simulation INCROYABLE   pour un cachet de 100 euros NET par le GUSO à une administrations ayant une licence cela donne ......101 euros de Charges sociales !!!!!!!!!!!!!! cherchez l'erreur

Mais tout cela est normal à une epoque ou les medias font la part belle à toutes les magouilles possibles  du style : je te prete mon rasoir  et tu viens tondre mon gazon ,  je t'emmène dans ma voiture et on paye fifty fifty , je suis bénévoles dans une troupe de music hall ca me fait voyager gratos  etc etc etc

R.A.S.   L. E     B.O.L.  >:(
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: athena le 13 janvier, 2016, 03:12:48 am
Coucou! Et bonne année.

Je partage grandement votre point de vue. Au moins le minimum légal. Et  heureusement je peux vivre de mon métier.
Mais à quel prix?

La concurrence déloyale des amateurs est dégueulasse.  Tout ça pour se faire mousser. En plus ils sont nuls, prétentieux, et veulent nous apprendre notre métier, ou notre reconnaissance...

Et années après annees, je me sens de plus en plus ėpanouie dans mon art, mais la souffrance professionnelle liée à ces problèmes de statuts, de l'égalité, de  lėgalitė et de  reconnaissance sociale et financière, me pèse. De plus en plus. Au point de songer... a devenir amateur :P

Le pire  est que le état se fout  complètement des amateurs qui facturent avec une "assoc'' sans licence, pour acheter du "matos"...




Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: sam858 le 13 janvier, 2016, 11:55:38 am
bonjour,

Pour amener de l'eau au moulin
il faut préciser que les dernières décisions de notre ministre de la culture de "valider le travail amateur" à été perçu comme une ouverture. J'ai eu une discussion avec un groupe de musiciens persuadés que maintenant c'est légal pour eux d'intervenir sur des "terrains" professionnel à conditions que les recettes servent à financer le matos. Ils n'étaient pas de mauvaise fois mais seulement mal renseignés.
En fait c'est aussi le statut juridique des asso 1901 qui crée problème: facile à créer, aucun suivi juridique, souvent les personnes du bureau qui n'y connaissent pas grand choses concernant les droits et devoirs. des municipalités complices
Pour certains c'est la course à la magouille pour détourner les fonds: quelqu'un m'en a fait la démonstration c'est sidérant.
Mais comme les asso de 1901 sont aussi les asso qui blanchissent l'argent politique c'est pas près de changer.
Par contre dire des amateurs "En plus ils sont nuls" c'est un peu dûr par ce que sur Nantes yen a des bons voir des très bons qui avec un bon site se vende bien.
Le grand danger actuelement c'est que ces artistes amateurs qui pourrai obtenir le statut d'intermittent, y renonce car ils trouvent ça compliqué (et c'est vrai)et préférent chercher des solutions alternatives même si elles ne sont pas légales
on se dirige vers une Ubérisation de notre métier.
dûr dûr
A nous d'être excellent!
a+
sam
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: veomma le 13 janvier, 2016, 12:12:48 pm
Tout à fait d'accord avec ce qui vient d'être dit autant par Athena, Teddy ou Sam.
D'ailleurs, pour corroborer avec toi, cher Sam, je rajouterai en plus des associations loi 1901, les statuts d'auto-entrepreneur, véritable fourre-tout, qui mettent un vrai souk dans notre profession et dans bien d'autres domaines ...
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 13 janvier, 2016, 14:53:31 pm
Oui mais à la limité le statut d'A.E. , à 99% non valable ni legal pour notre profession a de "petits gardes fous" titulaire d'un RC, d'une licence obligatoire , paiement d'un peu de charges alors que l'Asso loi 1901 n'a rien de tout cela pour faire barrage
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: athena le 13 janvier, 2016, 14:59:14 pm
Que ça fait du bien de vous lire.
J'avais peur de vous choquer.

Oui je reconnais qu'il y a de très bons amateurs. Mais bien souvent ils sont plus casse pied qu'autre chose.

Il y a tout de même dans nos métiers un " ultra" besoin de reconnaissance, et un phénomène de " narcissisation " à outrance de notre société actuellement, qui fait que tout le monde " se voyait déjà en haut de l 'affiche " ...

Pour rebondir sur ce que dit Teddy, en plus avec un statut d'auto entrepreneur, ya plus de subvention possible.

Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: veomma le 13 janvier, 2016, 15:16:54 pm
C'est certain, les amis et amies !
Sauf que toute prestation scénique doit faire l'objet d'un bulletin de salaire et d'une AEM ou d'une déclaration GUSO, et cela vaut ausi bien pour les pro que les amateurs, hormis les DJs qui n'entrent pas dans le statut d'intermittent ou les prestations de type technique (sonorisation, location de matériel).
Mais à partir du moment où la personne joue sur scène, elle doit être déclarée en bonne et due forme, et EN AUCUN CAS en tant qu'auto-entrepreneur, ce qui est illégal. Pas grand monde le sait !!!

Du coup on se retrouve avec des gars (ou des garces, désolée, c'est le féminin ;-) ) qui proposent des prestations entre 80€ et 100€ et sous prétexte d'une facture, pensent à tort être dans la légalité, y compris l'employeur ...
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: sam858 le 13 janvier, 2016, 16:46:21 pm
salut

sauf que souvent, et c'est là  qu'est l' entourloupe
le client facture à l'association X qui s'occupe du contrat et facturation de la prestation.  Ceux qui jouent musiciens ou comédien sont censés être bénévoles amateurs. Après c'est la foire pour partager l'argent::fausse factures etc..en 30 ans j'en ai vu
a+
sam
voici les textes officiel
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Une association loi 1901 vendant un spectacle a parfaitement le droit d'émettre des factures. C'est l'utilisation du prix perçu qui est susceptible de poser problème. Le prix perçu pourrait être utilisé de quatre façons différentes :

    pour rembourser les frais engagés par les artistes. Dans ce cas, aucune difficulté : il suffit à l'association de bien respecter la règlementation en matière de remboursement de frais des bénévoles ;
    pour placer une partie ou la totalité des sommes facturées sur le compte de l'association pour une utilisation collective (achat de matériel, d'instruments…). Cette situation ne pose aucun problème. Il suffira à l'association de conserver tous les justificatifs d'achat ;
    pour dédommager les artistes. Cela n'est pas possible. Si l'association redistribue de l'argent sans déclaration sociale (hormis le remboursement de frais), elle peut être redressée et accusée de travail dissimulé ;
    pour rémunérer les artistes. Si les artistes sont rémunérés, il ne s'agit plus d'artistes amateurs mais professionnels. Cela oblige l'association à leur donner un bulletin de salaire et à se mettre en règle vis-à-vis des organismes sociaux (établissement d'un contrat de travail, déclaration des salariés, versement de cotisations sociales).

A noter : si l'association est soumise à la TVA, sa facture doit aussi faire apparaître de la TVA (au taux de 2,1 % pour les 140 premières représentations et 5,5 % au-delà).
En savoir plus sur http://www.assistant-juridique.fr/artistes_benevoles.jsp#ABMTSYch3amRLM2A.99
Titre: Re : Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Clarita01 le 14 janvier, 2016, 00:42:01 am
Bonjour à tous,

Convention collective spectacle vivant privé annexe 2 (musique Jazz / Variété / World)
101,02e Brut (je trouve le salaire très bas, mais c'est légal) par représentation (salle de 300 places maxi)
Sinon, 148e Brut .

Soit l'employeur applique la convention collective, soit il applique le Code du travail qui est le Smic.
En faisant le calcul, la rémunération pour une représentation est plus bas en appliquant la convention collective pour une salle de 300 places maxi.

Le Guso c'est bien certe, mais pour les organisateurs de festival, généralement on passe par une boite de prod. je dis bien généralement.
Le tarif tourne entre 10 et 13% du coût global, en moyenne, on peux trouver à 8.
Chacun gagne sa vie, c'est ce que je pense, et chacun voit ses intérêts.

Personnellement, les amateurs sont des amateurs, et ne mange pas notre pain, en tout cas pas le mien.
On ne joue pas dans la même cours. Chacun son métier.

Les association loi 1901, ont les licences entrepreneur du spectacle, emploie des gens, des artistes, traitent les salaires, ont des logiciels de paie comme toutes sarl / scop .... Après il y a surement dans le lot des "margoulins" comme de partout, dans tout métier.

Le statut d'intermittent est une chance d'en bénéficier, de vivre de notre passion, de notre art.
Je trouve le statut plutôt bien conçu, oui il a des "failles", oui c'est dur et galère pour les renouvellements, pour tout ce qui est administratif, oui c'est pas facile, mais c'est le prix à payer pour ne pas bosser 40h en usine, et cela en vaut largement la chandelle, c'est mon point de vue.
j'espère ne pas me faire d'ennemi en disant tt cela, ce n'est absolument pas le but.
Mais je donne un très "léger coup de gueule" car je lis beaucoup de chose négative, et je pense qu'il faut un peu arreter de se plaindre car on est plutôt bien lotie
Non je ne travaille pas chez pôle emploi ou autre organisme :-)
je suis juste musicienne et m'éclate dans ce que je fais.

Bonne soirée à tous.




Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 14 janvier, 2016, 09:22:06 am
heureux que pour toi , Clarita ,  tout se passe bien  mais je pense que tu es au pays des Bisounours .
Pour avoir ce régime nous nous sommes battus depuis de TRES nombreuses années   et malheureusement les "jeunes" aujourd'hui ne prennent pas le relais . les pouvoirs publics l'ont bien compris et vont laisser  s'étioler cette situation jusqu'à   supprimer ce regime et là il sera trop tard pour pleurer .

Pas d'accord avec toi non plus sur les amateurs , tu es peut etre dans une région où ils ne sévissent pas mais je peux te dire que dans de TRES NOMBREUSES régions ils sont   comme le guy sur un arbre  , ils ENVAHISSENT petit à petit nos scènes , car SI ils jouent dans la meme cours . Je donne un exemple : je suis dan,s le domaine du spectacle vivant  historique en 10 ans les Asso loi 1901 sans licences ont ete multipliée par 2 ou par 3  !!!  repoussant chaque saison les PROS   car ils peuvent se payer ce que les pros ne peuvent pas faute de moyen  de plus de nombreux organisateurs sont moins embetés à faire travailler une asso sans devoir remplir de la paperasse style "guso" et le risque d'etre controlé Urssaf. Actuellement c'est une veritable CATASTROPHE !!!!!
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: athena le 14 janvier, 2016, 10:29:47 am
Pour rebondir, NON NON et NON, un ARTISTE sur scène, s'il est salarié,  doit être  payer au CACHET.
C 'est obligatoire.
D être payer au smic horaire c 'est illégal pour un artiste !
Lisez bien les conventions collectives, et si vous avez un doute, appelez la DIRECTE ( direction du travail ) pour vous renseigner.


Et OUI on peut être auto entrepreneur et monter sur scène! A LA CONDITION QUE L ON EST PAS SALARIE DANS LA MËME BRANCHE. Et c 'est là que cela devient complique.
Et si on est sur scène auto entrepreneur et qu'on veut travailler en payant d'autre personnes, on doit avoir une licence de spectacle en son propre nom.
Par contre, si on est auto entrepreneur en tant qu artiste, alors ,  Et attention c 'est très important :
on a plus le droit d être salarié en tant qu artiste. Ce qui est bien compliqué...  Par exemple, Monsieur Dupont, trompettiste, décide de devenir autoentrepreneur, il peut vendre sa prestation, et jouer sur scène.
Par contre, si le festival truc veut l'embaucher et veut salarier Monsieur Dupont, alors ce ne sera pas possible. Car on peut être autoentrepreneur seulement si on est pas salarié dans le même secteur d activité.

Ceci dit, si on compare avec le secteur du bâtiment, bp de patron de petites entreprises demande à leurs anciens employés de se mettre en auto entreprise pour ne plus les salarier, et ainsi faire baisser le cout du travail ... Avec les conséquences que cela a sur la baisse de protection sociale de la personne qui passe de salariée à auto entrepreneur.

Et en théorie, oui l'intermittence, peut paraitre bien, mais avec tous les contrôles mandataires, ou autres qu'il y a en ce moment, je pense franchement qu'on veut diminuer un max les intermittents.

ET depuis 20 ans, c 'est de pire en pire. Le statut devient de plus en plus dure a renouveler, alors je me demande ce que ce sera dans 20 ans ... dans 40? dans 60 ... On ne fait qu'emprunter notre terre à nos enfants, et si nous nous battons aujourd'hui c 'est pour que les conditions des artistes en France, soient respectables!

Regardez les conditions des artistes dans d'autres pays, par exemple en Irlande ils ne sont pas imposables, en amérique ils sont obligés d être syndiqués pour avoir le droit de travailler, et pour que nous puissions en tant qu étranger jouer en amérique, nous devons payer des taxes au syndicat américain et prouver qu aucun autre musicien américain ne pourrait faire ce que nous faisons... Au liban un musicien moyen gagne 10 fois le smic de son pays ... En allemagne le cout total du travail est beaucoup moins cher, en Italie, les cachets bp plus élevés... Donc NON nous ne sommes pas privilégiés en France ! Loin de là ...
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: sam858 le 14 janvier, 2016, 11:08:08 am
ho ho ho
salut tu dis:"
Et OUI on peut être auto entrepreneur et monter sur scène! A LA CONDITION QUE L ON EST PAS SALARIE DANS LA MËME BRANCHE. Et c 'est là que cela devient complique.
Et si on est sur scène auto entrepreneur et qu'on veut travailler en payant d'autre personnes, on doit avoir une licence de spectacle en son propre nom.
Par contre, si on est auto entrepreneur en tant qu artiste, alors ,  Et attention c 'est très important :
on a plus le droit d être salarié en tant qu artiste. Ce qui est bien compliqué...  Par exemple, Monsieur Dupont, trompettiste, décide de devenir autoentrepreneur, il peut vendre sa prestation, et jouer sur scène.
Par contre, si le festival truc veut l'embaucher et veut salarier Monsieur Dupont, alors ce ne sera pas possible. Car on peut être autoentrepreneur seulement si on est pas salarié dans le même secteur d activité. "

Mais au dernières nouvelles les prestations artistiques sont hors du champ du statut d'entrepreneur
a moins que je n'ai raté une info, tu peux me mettre le texte sur l'autoentreprise et les prestations artistique pour dissiper le doute,merci
a+
sam
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: veomma le 14 janvier, 2016, 11:23:04 am
Désolée Athena mais il semblerait que tu te trompes quelque peu sur le statut d'auto-entrepreneur via le site du service-public.fr => https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F22428

"Un artiste ne peut pas être micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) pour des activités entrant dans le champ du régime social des artistes-auteurs (travailleurs indépendants) ou dans celui du régime des artistes-interprètes (salariés intermittents). En effet concernant certaines activités, le régime du micro-entrepreneur est soit incompatible, soit limité. En revanche, un artiste peut être auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) pour exercer des activités qui ne relèvent pas de ces régimes." (source service-public.fr)

Exemple d'activité ne relevant pas de ces régimes, les cours de musique
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: athena le 14 janvier, 2016, 11:55:00 am
désolée Veomma, voici le texte du gouvernement:
 Lis bien le passage concernant la presomption de salariat en bas ( je te l ai mis en gras ). Ca veut dire que SI TU N ES PAS SALARIEE, tu peux être auto entrepreneur.

Bonne journée,


RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
____________
Ministère de la Culture et de la communication
____________
NOR: MCCHI001678C
Circulaire du
Relative à la mise en oeuvre, pour les artistes et techniciens du spectacle, des dispositions de la loi de modernisation de l'économie n° 2008-776 du 4 août 2008 créant le régime de l'auto-entrepreneur
Le directeur général de la création artistique à
Mesdames et Messieurs les préfets de région, directions régionales des affaires culturelles Textes de référence :
Vu la loi de modernisation de l'économie n° 2008-776 du 4 août 2008 ; Vu l'article L. 133-6-8 du code de la sécurité sociale ;
Vu les articles 50-0 et 102 ter du code général des impôts ;
Vu les articles L. 7121-3 ; L. 7122-1 à L. 7122-21 du code du travail
Vu l'arrêté du 29 juin 2000 modifié pris en application du deuxième alinéa de l'article 4 du décret n° 2000609 du 29 juin 2000 pris pour l'application des articles 4 et 10 de l'ordonnance n° 45-2339 du 13 octobre 1945 relative aux spectacles ;
Vu l'article 41 des annexes VIII et X relatives aux allocations spécifiques d'indemnisation du chômage instituées en faveur des artistes et techniciens du spectacle de la convention d'assurance-chômage du 19 février 2009.
Préambule
Au vu des spécificités du secteur d'activité du spectacle et de ses professions, il est apparu utile de préciser le cadre d'application dans lequel doit s'inscrire le régime d'auto-entrepreneur pour les métiers du spectacle vivant et enregistré.
1/11
La présente circulaire rappelle les conditions d'accès au régime de l'auto-entrepreneur, notamment le plafond de chiffres d'affaires 32 000 € pour les prestations de service relevant de la catégorie des bénéficies industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC). Elle fait le point sur les situations suivantes
● Les entrepreneurs de spectacles vivants désirant bénéficier du régime micro-social prévu à l'article L 133-6-8 du code de la sécurité sociale (auto-entrepreneur) ne sont pas dispensés de la réglementation relative à cette profession réglementée, et notamment de l'inscription au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers. Ils doivent détenir une licence d'entrepreneur et être inscrits au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers (II).
● Les artistes du spectacle soumis au régime général de la sécurité sociale et bénéficiant de la présomption de salariat, ne peuvent pas bénéficier du régime de l'auto-entrepreneur pour l'exercice de cette activité (III).
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: athena le 14 janvier, 2016, 14:33:51 pm
Voici d'autres textes ( mis à jour en Juin 2015 ) et un lien :

Si tu n'est QUE auto entrepreneur dans la musique, tu as le droit.
Si tu es en même temps salarié, tu n 'as pas le droit.

Pour avoir le droit, un AE doit faire une inscription au régime du commerce et faire une demande de licence d 'entrepreneur de spectacle.
Ces dossiers de licences sont instruits par la chambre du commerce et sont étudiés dans les commissions des licences de chaque région.
C'est Absolument Légal. Et des licences d'entrepreneurs de spectacles ont déjà été données à des auto entrepreneurs. Et une commission des licences qui refuserait de donner une licence à un auto entrepreneur qui est dans les clous au près du régime du commerce pourrait se faire tirer les bretelles par le tribunal administratif !

Tout comme un artiste qui fonde sa société de spectacle à le droit d'avoir une licence, et n'est pas salarié. ( et bien évidemment ne perçoit aucunes aides de Pole Emploi ).

Je ne sais pas si le lien va bien passer, mais toutes ces infos sont en ligne sur le site de la mediatheque de la cité de la musique. ( Google est ton ami :-) !! )

http://mediatheque.cite-musique.fr/masc/?INSTANCE=CITEMUSIQUE&URL=/mediacomposite/cim/40_profession_musique/10_mus/20_environnement_juridique_social/15_musicien_auto_entrepreneur.htm


L'exercice d'une activité d'entrepreneur de spectacles est compatible avec le régime d'auto entrepreneur. Cependant, l'auto-entrepreneur est tenu de respecter les dispositions découlant de l'exercice de cette profession réglementée, et en premier lieu d'être en possession de la licence d'entrepreneur de spectacles prévue aux articles L.7122-1 à L7122-21 du Code du travail, (cf. fiche pratique La licence d'entrepreneur de spectacles).

Rappelons que cette licence est accordée aux personnes physiques sur justification de l'immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) ou au répertoire des métiers (RM). Dans ces conditions l'entrepreneur de spectacle vivant auto-entrepreneur n'est pas dispensé de l'immatriculation au RCS ou au RM.

Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Clarita01 le 14 janvier, 2016, 15:50:55 pm
Bonjour, je ne peux m' empêcher de répondre à tout ça ....
désolé de te contredire Athéna, mais on peux être payé à l'heure pour les répétitions, et non au cachet, je parle bien pour les répétitions. Et au Smic on a le droit, c'est le code du travail.
je pense que le gros problème est que tout le monde à ça version de cloche, c'est là dessus qu'il faudrait travailler pour éclaircir tout ça.

Et teddy, je ne vis pas dans le pays des bisounours, bien au contraire je suis très terre à terre.
Je doute que les amateur soient programmé dans du festival avec un certain budget.
On ne doit pas parler de la même chose, je ne parle pas de faire des dates dans des bars restaurant.
ce que je respecte entièrement mais faut pas se mentir, les bars restau ou les plan d'animation, le budget ne vole pas très haut, donc est destiné aux amateurs.
Voilà mon point de vue.
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: athena le 14 janvier, 2016, 16:02:00 pm
Coucou Clarita, tu sais, c 'est pas parce que certains employeurs paient des répétitions à l heure que c 'est légal.
Dans le cas où tu parles de paiements à l heure, pour des répétitions, tu parles du smic, mais avec quel base de cotisation sociale? Celles du régime générale? ou celle des intermittents?

D'autre part, concernant les amateurs, les festivals, et les bars...

Alors, Oui, on voit des bagadoù ( orchestres de musiciens en Bretagne ) jouer dans des festival, pour des budgets très moyens et pourtant cela fait bp de spectateurs. On voit aussi des amateurs en vendée au puy du fou, et ils sont nombreux, et devant bp de public. On voit des chorales amateurs faire des entrées payantes et de nombreuses dates, sans licence de spectacle ... A chaque fois qu'un musicien amateur est sur scène, pendant ce temps là, il n y a pas de pro sur scène. Et les musiciens amateurs sont bien loin de respecter la loi. Très loin même. Mais, il y a hélas quasiment jamais de contrôle pour les amateurs . Alors que pour les pro, oui.

Et on peut entendre des stars du jazz qui jouent dans des bars payés à des tarifs plus que bas ... Et ces stars sont bien des pros et pas des amateurs ... Et jouent aussi sur de très gros scènes.

Et non les spectacles dans les bars ne sont pas réservés pour les amateurs ! Et heureusement !!

Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 14 janvier, 2016, 16:25:02 pm
Athena tu as tout a faitrésumé la situation . Je reprends mon exemple Manifestationsq entre 20000  et 200000 spectacteurs en 2 jours 80 % troupes amateurs ,20 % artistes pro !!! c'est NORMAL ?  non !!

En plus il y a des choses qui m'enervent  du style : je suis  DRH , Medecin , architecte , ouvrier, Secrétaire etc ....  mais ma "passion" ..... C'est la scène !!! alors le WE je fais  de la musique , du theatre,  de la jongle , etc etc etc

Essaye d'etre medecin par "passion" sans rien declarer , essaye d'etre DRH gratos dans une entreprise  :impossible
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: sam858 le 14 janvier, 2016, 21:26:35 pm
Pour en remettre une couche, la tendance à prendre des amateurs va s'accentuer
Beaucoup d'organismes n'ont plus d' aides: subventions
 ils veulent quand même conserver l'évènement et la programmation
c'est comme cela qu'on se retrouve avec la situation que décrit freddy 80% voire 90% d'amateurs= chute des prix et de la qualité

a+
sam
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Clarita01 le 15 janvier, 2016, 20:57:33 pm
Bonjour, merci pour tout ces échanges que je trouve très constructif.
Dès lundi, j'appel ma production qui me déclare mes répétitions à l'heure, pour éclaircir tout ça...
Si mes répétitions sont payés au cachet, donc comptabilisés 12h chez pôle emploi, mes futurs statuts seront bien moins ric rac niveau heure.

Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Doc Lou le 16 janvier, 2016, 19:10:30 pm
125€ de net avec un budget global de 200€, même en passant par le Guso ce n'est pas possible...
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Giampi le 17 janvier, 2016, 09:28:49 am
Pour en revenir au sujet initial, pourquoi l'un ou l'autre? il est des situations ou on peut passer par GUSO, d'autres par un mandataire tel chèque intermittent, et d'autres par une production titulaire d'une licence.
Cela peut juste avoir son importance lors des devis ou propositions. Pour ma part je propose un budget global différend selon le cas, en gardant le même salaire et en indiquant bien que c'est plus économique d'engager le groupe directement via GUSO quand c'est possible que de passer par un intermédiaire qui facturera.
Malheureusement cela n'empêchera pas les réflexions du type: pour le prix de votre duo, j'ai un groupe de 5 personnes...
Le rapport salaire net/budget global est variable selon l'abattement dont on peut bénéficier (chanteur 25% pour notre cas).
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: athena le 17 janvier, 2016, 21:28:53 pm
Bien d'accord avec toi Giampi sur les réflexions du genre, pour le même prix j'ai un orchestre Bulgare! Moi en général, je réponds que pour un concert à 8h du matin, un lundi, je peux faire un prix sympa, et que quand on a envie de bien manger on va pas chez mac do :-) ! Je sais c 'est taquin, mais ça aide à encaisser les réflexions à la con des gens qui veulent le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière :-)
Titre: Re : Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Manumanu le 24 janvier, 2016, 18:24:28 pm
Bonjour, merci pour tout ces échanges que je trouve très constructif.
Dès lundi, j'appel ma production qui me déclare mes répétitions à l'heure, pour éclaircir tout ça...
Si mes répétitions sont payés au cachet, donc comptabilisés 12h chez pôle emploi, mes futurs statuts seront bien moins ric rac niveau heure.
Le sujet m'intéresse aussi étant donné que moi aussi j'ai eu des répétitions payées au cachet et d'autres à l'heure et que dans TOUTES mes lectures (oui, oui j'ai lu les CC, les docs publiées par l'Unedic, PE, l'Ursaff, le code du travail et tout le merdier tellement je n'y comprenais rien) il n'y a RIEN qui OBLIGE à l'un ou l'autre si ce n'est ce qui est spécifiquement écrit dans le contrat et/ou dans la CCN. Et il y a clairement des CCN qui autorisent à l'heure ou au cachet.
Le GUSO propose d'ailleurs une option pour déclarer les répétitions à l'heure.

Donc si il y a un texte (ou plusieurs) VRAIMENT (mais vraiment) clairs qui OBLIGENT à déclarer et payer les répétitions au cachet, ça m'intéresse. Mais pour l'instant, pas trouvé.

Pour Clarita, n'oublie pas que le nombre de cachets par mois est plafonné, et que si ton contrat est supérieur à 4 jours d'affilée tes cachets compteront pour 8h, pas 12.
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: lionel25 le 26 janvier, 2016, 23:06:56 pm
Bonjour,
je viens de parcourir le forum, merci pour tout ça. Je partage tout a fait votre analyse sur la dégradation des conditions de notre profession.
Je cherche le texte de référence exact qui dit que l'on est obligatoirement déclaré en cachet et pas en heures. Ceci dans le cadre d'un concert par exemple dans un petit lieu style bar...
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Giampi le 27 janvier, 2016, 00:21:48 am
Lionel, un artiste est obligatoirement payé au cachet. Consulte les conventions collectives:
http://www.guso.fr/information/convention-collective-spectacle-vivant-@/3/view-1051-category.html;lang=fr
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: lionel25 le 27 janvier, 2016, 09:22:27 am
Merci pour le lien que j avais déjà!. Quelqu'un qui c est déjà penché sur la question et qui a lu les conventions  pourrait m'aider et me dire ou se trouve la mention de l'obligation de payer un musicien au cachet? J'ai pas trouvé.... :(
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Giampi le 27 janvier, 2016, 12:45:13 pm
Art L 7121-7-1 du code du travail
la CCNESPSV (Convention Collective Nationale des Entreprises du Secteur Privé du Spectacle Vivant)
Annexe 6
Article 2 contrats: 
les termes du contrat individuel DOIVENT respecter les dispositions de la présente convention 
Rémunérations Article 3-1 :

CACHET de base (pour un service de 4h00 INDIVISIBLE) : 135€.

"Cachet service Indivisible" signifie clairement qu'un artiste ne peut pas être rémunéré à l'heure. (merci pour ceux qui savent lire)







Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: lionel25 le 27 janvier, 2016, 14:08:05 pm
Merci beaucoup.
 Donc on peut déclarer une personne pour un cachet de base ( service de 4H) mais à 135€. Ce qui veut dire que le musicien qui est déclaré pour un cachet de base (service de 4H) à 50€ n est pas la légalité.
Titre: Re : Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Manumanu le 28 janvier, 2016, 13:12:26 pm
Merci beaucoup.
 Donc on peut déclarer une personne pour un cachet de base ( service de 4H) mais à 135€. Ce qui veut dire que le musicien qui est déclaré pour un cachet de base (service de 4H) à 50€ n est pas la légalité.
Un concert est TOUJOURS déclaré au CACHET (ce sont les répétitions la pomme de discorde). Le cachet minimal dépend de la convention collective, et de l'emploi concerné (ainsi que d'autres subtilités, mais ne compliquons pas).
Dans ton cas je ne sais pas quel est le minimum : il faut lire attentivement les dernières négociations, les CCN et suivre les mises à jour année par année en fonction de l'augmentation qui nous est gracieusement accordée chaque année (ou pas). Ton cachet minimum pourrait très bien être 50€ (pourrait ! A vérifier dans les textes).
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Giampi le 28 janvier, 2016, 14:35:53 pm
Il paraitrait même que certains jouent gratuitement... soyons sérieux les mecs ! même avec les textes sous les yeux (voir mon précédent post) vous voulez qu'on vous dise quoi? que les patrons de bars n'en ont rien à foutre des conventions collectives? qu'ils continueront de manquer de respect aux zicos?
et bien oui...
Mais on s'éloigne du sujet initial ici...
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: lionel25 le 28 janvier, 2016, 20:34:37 pm
Je situe le pourquoi de ma question. Je suis musicien, intermittent depuis longtemps ( j ai connue les vignettes...).
Je ne joue jamais sans être déclarer, je ne fais pas de cachet a 6 H. Oui c est la galère dans les petits lieux( et les + grands parfois) à cause de toutes les raisons que vous avez cités. Simplement je cherche des références pour pouvoir argumenter et essayer de convaincre des gens qui sont intermittents et qui font ça en toute bonne fois.
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: gigismart le 09 juillet, 2019, 14:08:25 pm
Bonjour Captain

>> 28% << en moins pas 8%.. après le passage à la moulinette de Samrt.fr
(car il y'a 20% de TVA en + des 20% de TVA que paye le client (ou pas selon son statut) sur la facture)
à ces 28% de ta facture au client il faudra encore bien entendu enlever les aprx. 30% de charges patronales et SS..

>>soit en totalité 58% à retirer
>>sans oublier les 30€ en + à retirer sur les 2 ou 3 premières prestations pour payer l'inscription, "les parts sociales" d'adhésion.

Voilà vous savez-tout

GGSM
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: teddy59 le 10 juillet, 2019, 08:28:01 am
Bonjour Gigismart , c'est gentil d'intervenir sur le forum c'est ce que nouis souhaitons mais le sujet auquel tu reponds date de 2013 et la dernière reponse de 2016 !!!! je pense que les intervenants ont largement trouvé la reponse à leur question . Mais merci quand meme
Titre: Re : Guso ou SmartFr ?
Posté par: Giampi le 10 juillet, 2019, 10:20:45 am
C'est gentil de donner des infos mais il faut préciser…
1) la TVA sur les spectacles est de 5.5 % ( pas 20% + 20% qui ferait 40% ?)
2) le pourcentage (8.5% de SmartFr) ne se calcule pas sur le budget global, mais sur le prix de vente hors taxe
3) certains artistes peuvent opter pour la déduction frais professionnels (musiciens 20%, chanteurs 25% etc)


Je suis d'accord que cela représente toujours trop d'argent du point de vue de l'artiste mais on a pas le choix parfois que de passer par une production pour signer un contrat de travail avec des organisateurs ne pouvant utiliser GUSO. (en l'occurrence SmartFr est plutôt une structure mutualisée qui agit comme un  service comptable dans ce cas, titulaire des licences spectacle obligatoires, plutôt qu'une réelle production chargée de promouvoir des artistes, de leur trouver du taf etc...)