convention en cours de negociation, plus d'info? - Le forum des intermittents du spectacle;

Auteur Sujet: convention en cours de negociation, plus d'info?  (Lu 2776 fois)

Hors ligne gzzzt

  • membre +
  • **
  • Messages: 97
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
convention en cours de negociation, plus d'info?
« le: 25 octobre, 2018, 16:18:44 pm »
les negociations pour une nouvelle convention d'assurance chomage commencent debut novembre (pour une application mi-janvier), le MEDEF a déja déclaré les hostilités contre les intermittents:
https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN1MY2EY-OFRTP
c'est assez flou pour le moment, si jamais quelqu'un a des infos plus précises sur ce qui peut nous attendre.

(par ailleurs reçu un courrier pole-emploi, je ne sais pas ce que ce que ça signifie:

Pour toutes les fins de droits à compter du 03/11/2018, le réexamen de vos droits est soumis à votre consentement.
                       
Dans votre espace personnel, vous allez recevoir un courrier vous informant des modalités d’examen de votre renouvellement.

➨ Vous devrez alors valider votre renouvellement sur votre espace personnel : www.pole-emploi.fr / Rubrique
« Mes allocations » / Service « Suivre ma demande d’allocations ».

Hors ligne techson

  • Membre actif
  • ***
  • Messages: 100
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #1 le: 25 octobre, 2018, 20:22:53 pm »
Comme d'hab on vas encore mariné des mois entre doutes et incertitudes pour savoir comment ils vont rogner le statut voire arriver à terme à le supprimer: courage au jeunes qui débute........! :'(

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3311
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #2 le: 26 octobre, 2018, 08:37:20 am »
Alors qu'on etait arrivé à un certain equilibre avec la nouvelle convention , REBELOTE on montre du doigt les ids c'est vraiment une honte SURTOUT lorsqu'on sait que les grands patrons ont vu leur remuneration augmenter de 14 % !!!!! alors meme que leurs entreprises étaient à la RAMASSE !!!

Je pense qu'AVIGNON 2019 va etre chaud !!!!

Hors ligne gzzzt

  • membre +
  • **
  • Messages: 97
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #3 le: 29 octobre, 2018, 21:43:00 pm »
d'autres infos ici:
http://www.fnsac-cgt.com/article.php?IDart=1452&IDssrub=214#.W9HGP8QeKQw.twitter
accessoirement, le renouvellement n'est plus automatique, bien penser à le demander dans l'espace personnel 15j avant la date anniversaire:
https://twitter.com/cgt_spectacle/status/1055802057670737922

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3311
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #4 le: 30 octobre, 2018, 10:07:33 am »
mais vraiment avec tout ce qu'il  nous mettent dans la tete il faudra bien à un moment  taper dans cette fourmillière de NANTIS du Medef avec des salaires PHARAONIQUES ( rappel leur salaire des gros patrons a augmenté de 14 % !!!!)

Rappelez-vous de 1789 !!!
Bon en attendant AVIGNON  2019  risque d'être CHAUD .....TRES CHAUD

Hors ligne Giampi

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 643
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #5 le: 03 décembre, 2018, 17:06:23 pm »
Euh... c'est pas à Avignon qu'il faut se mobiliser mais dès à présent !!! c'est reparti pour un tour avec une lettre de cadrage qui fait le bonheur du MEDEF. Si les partenaires sociaux acceptent cette lettre de cadrage, les économies à réaliser auront raisons de nos annexes. Comme en 2016 il faut absolument refuser, se joindre à la contestation des gilets jaunes et ne pas lâcher, sinon on est morts.


Je partage une publication Facebook de Samuel Churin du 29/11/2018:
https://www.facebook.com/samuel.churin

et CGT Spectacle: https://www.facebook.com/cgt.spectacle/photos/a.1586652108228475/2429349483958729/?type=3&theater

Samuel Churin
29 novembre, 20:00
PARTAGEZ PARTAGEZ
Résumé et perspectives
Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas exprimé sur la question de l’assurance chômage et il est temps de reprendre du service. Le répit pour les intermittents aura été de courte durée mais nous y sommes hélas habitués.
Que s’est-il passé depuis la signature à l’unanimité de l’accord de 2016 ?
Celui-ci a été appliqué. C’est un accord redistributif qui a permis de sauver au moins 6000 intermittents par an et qui a mis fin à de nombreuses ruptures de droits temporaires. En effet, la recherche de droits sur 10 mois ou 10 mois ½ avait engendré de nombreuses ruptures de droits. Non pas des techniciens ou artistes qui sortaient définitivement de l’indemnisation, mais qui ne cessaient de sortir de l’indemnisation pendant plusieurs mois avant de « refaire » leurs heures. Les premiers résultats sont clairs : l’accord de 2016 a « sauvé » les plus pauvres. Certes la nouvelle franchise sur les congés spectacle (franchise obligatoire imposée par la loi) a limité le nombre d’indemnités pour celles et ceux qui travaillent beaucoup, mais sachez que l’aspect redistributif de l’accord de 2016 est effectif. De fait il impacte les moins précaires pour redonner aux plus pauvres. Pour rappel, la date anniversaire est flottante comme avant 2003. Pour ouvrir des droits sur 12 mois lors d’une réadmission, déclarer une journée de travail la veille de votre date anniversaire ou peu de temps avant. Certains parleront de magouilles ou de triche. A cela je réponds que la date anniversaire flottante est un piège, qu’elle est aberrante, inadaptée à nos pratiques d’emploi, que ce qui n’est pas vertueux doit être détourné.
Que s’est-il passé depuis l’élection de Macron ?
La part salariale des cotisations sociales pour l’assurance chômage a été supprimée pour l’ensemble des travailleurs du privé SAUF pour les intermittents du spectacle. En effet ces cotisations avaient été doublées pour notre secteur. Elles étaient de 4,8 % contre 2,4% pour le reste des salariés du privé. Nous sommes donc passés à 2,4% et elles sont de zéro pour l’ensemble des salariés. En contrepartie, la CSG a été augmentée. Pour rappel la CSG est payée par tout le monde, y compris par les fonctionnaires et retraités. Contrairement aux cotisations sur les salaires, la CSG est un impôt. Les recettes de l’assurance chômage sont donc constituées de :
- Cotisations patronales pour tous les travailleurs du secteur privé
- Cotisations salariales uniquement pour les intermittents du spectacle
- CSG payée par tous
Outre le fait que les recettes ne sont pas constituées de la même manière, les conséquences sont importantes pour le « pilotage » des accords Unedic : Il ne s’agit plus d’une gestion paritaire entre syndicats de salariés et syndicats de patrons, mais d’une tripartite. L’impôt abondant les recettes, l’état est partie intégrante de la négociation. Il l’était de fait avant, mais en coulisse. Maintenant, il l’est officiellement. Ainsi c’est l’état qui donne sa feuille de route en premier, et les syndicats sont sensés l’appliquer. Et avec un état libéral, le Medef aura beau jeu de dire : nous ne faisons que répondre aux injonctions de Macron.
Quelles sont ces injonctions ?
L’état demande 3 à 3,9 milliards s’euros d’économies sur 3 ans soit de 1 à 1,3 milliards d’euros par an sur l’assurance chômage en général, autrement dit sur le dos des chômeurs. Inutile de vous dire que le Medef va se faire un plaisir d’imposer cette lettre de cadrage. D’habitude c’est eux qui la rédigent. Faire des économies sur le dos des chômeurs, c’est obscène, tout le monde sera d’accord. Mais il y a pire dans les injonctions de Macron. Et le pire, c’est le fléchage. Car le gouvernement ne se contente pas de donner un objectif économique global, il indique où prendre l’argent. Résultat : tout comme pour sa réforme fiscale, les économies sur l’assurance chômage ne sont pas demandées aux plus « riches », mais EXCLUSIVEMENT aux plus pauvres. En effet, l’état indique que ce qui doit diminuer sont les indemnités versées aux travailleurs précaires. Autrement dit à TOUS LES INTERMITTENTS DE L’EMPLOI. Toutes celles et ceux qui ont des petits boulots à temps partiels vont se faire massacrer. Et nous en faisons partie évidemment. En cela Macron est tout à fait cohérent : on taxe les classes moyennes et les pauvres, on enrichit les plus aisés, le ruissellement fera le reste !!
Quelles conséquences pour les seuls intermittents du spectacle ?
Le Medef a rendu une jolie copie hier mercredi 28 novembre lors d’une journée de « négociations ». Cette copie a été distribuée à tous les syndicats de salariés. Denis Gravouil (négociateur pour la CGT et à la tête de la CGT spectacle) en a fait un résumé détaillé. En clair le MEDEF applique aux intermittents du spectacle la feuille de route de l’Etat et estime que notre secteur doit réaliser 100 millions d’euros par an d’économies !
Autrement dit, si ces économies sont réalisées, on est tout proche de la disparition de l’intermittence.
Que pouvons-nous faire ?
Nous réunir, nous organiser et nous défendre.
Avant que l’Etat et le Medef tentent une nouvelle fois de faire disparaitre le dernier régime spécifique d’assurance chômage qui couvre l’emploi précaire, autrement dit le dernier régime pensé pour assurer une continuité de revenus sur une discontinuité d’emplois, avant que nos vies soient directement impactées, nous devons lancer un signal fort :
NOUS N’ACCEPTERONS AUCUNE ECONOMIE
Et non seulement nous ne devons pas accepter d’économies supplémentaires, mais nous devons revendiquer : UNE ASSURANCE CHOMAGE DIGNE POUR TOUTES ET TOUS.
En ce qui concerne les intermittents, l’accord de 2016 peut être rediscuté, mais uniquement dans le but d’être amélioré.
Macron dans son programme réclamait plus de flexibilité en assurant qu’il n’allait pas oublier la sécurité liée à cette flexibilité. Non seulement il l’oublie, mais il fait pire : il tente de détruire le peu de sécurité qui était accordée aux plus fragiles.
Qu’il sache que nous ne laisserons rien passer, qu’il nous aura sur sa route.
Jusqu’alors, l’Etat était un interlocuteur. Auparavant, c’était un jeu de dupes. Le ministère des affaires sociales voulait des économies, le ministère de la culture se disait de notre côté et tentait mollement de nous défendre. Pour la toute première fois, le nouveau ministre Franck Riester a décidé de nous ignorer en ne nommant pas de conseiller aux affaires sociales à son cabinet. Autrement dit, nous n’avons plus d’interlocuteur. Dont acte. Ils ne veulent pas discuter, AGISSONS.
La CGT appelle à la manifestation samedi 1er décembre Place de la République à Paris sur le chômage, la précarité et la hausse des salaires.
Pour les intermittents, il est essentiel que des AG s’organisent partout.
Demandez aux théâtres de vos régions. Organisons nous.
Pour les franciliens, à l’appel de la CGT spectacle :
AG AU THEATRE NATIONAL DE LA COLLINE
LUNDI 10 DECEMBRE 19 H
SOYONS NOMBREUX PARTOUT
« Modifié: 03 décembre, 2018, 17:11:51 pm par Giampi »

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3311
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #6 le: 03 décembre, 2018, 18:15:38 pm »
Ca va peter et ca va chier !! Je pense que nous partons pour un mai 68 ..... en pire !!!

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3311
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #7 le: 03 décembre, 2018, 18:20:38 pm »
DERNIERE MINUTE  !! apparemment le Ministre de la Culture se positionne en faveur du MAINTIEN dans l'état actuel du regime !!!
Donc à suivre

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/12/02/97002-20181202FILWWW00002-le-gouvernement-ne-veut-pas-toucher-au-regime-des-intermittents.php

Hors ligne Giampi

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 643
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil


Hors ligne Giampi

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 643
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3311
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #11 le: 14 décembre, 2018, 08:52:57 am »
Oui  c'est sur il faut rester vigilant  et suivre les nego , mais depuis les gilets jaune la donne a changé . ILS ( Medef + etat) leur sera difficile d'imposer des contraintes supplementaires à ceux qui deja galère pour trouver du taf ......meme en traversant la rue .

Je reviens aussi sur mon poste "alerte alerte alerte" car c'est vraiment  une chose insidieuse qui risque de nous couter cher !!!! J'ai envoyé aux syndicats , j'espère qu'ils prendront la chose au serieux .

Hors ligne Giampi

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 643
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #12 le: 18 décembre, 2018, 19:10:37 pm »
La lettre de cadrage du gouvernement a été signée par CFDT - CFTC - CGC  >:(
La lutte continue : www.fnsac-cgt.com/article.php?IDart=1465&IDssrub=214&fbclid=IwAR2hyPgdUSIlIdTHMs0Qe7mbOemynzFUziQrVdY3RSowfab60XlLwjXVKz0

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3311
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #13 le: 19 décembre, 2018, 09:50:25 am »
petit rappel : le ministre de la Culture en personne a dit qu'il ne fallait pas revenir sur l'accordde 2016!!! Donc faut-il leur rappeler cette annonce ? faut-il menacer comme les gilets jaune?ect ect ect !!!

Hors ligne sam858

  • Membre assidu
  • ****
  • Messages: 321
  • Karma: +2/-0
    • Voir le profil
Re : convention en cours de negociation, plus d'info?
« Réponse #14 le: 21 décembre, 2018, 10:25:15 am »
c'est vrai que les Gilets jaune de la culture ça pourrait le faire

blocage de tous les centres culturels
grève dans tous les lieux festifs
demandes de redistribution des subventions qui ne vont qu'à quelques uns
Le pouvoir aux artistes
(je voudrai pas être excessif mais si on pouvait  pendre en otages quelques directeurs ou agents culturels, mais pas par méchanceté , juste pour montrer notre détermination)

a plus
sam