Installation Sonore / Art contemporain;

Auteur Sujet: Installation Sonore / Art contemporain  (Lu 2697 fois)

Hors ligne TiagoRoma

  • Newbie
  • *
  • Messages: 8
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Installation Sonore / Art contemporain
« le: 11 mars, 2014, 16:32:26 pm »
Bonjour,
Je travaille avec un camarade sur un projet d'installation sonore qui sera diffusée dans plusieurs pays.
Cette installation sera exposée en galerie d'expo, musée, etc...la partie sonore sera jouée en concert sur quelques dates à part.

Je suis actuellement compositeur, intermittent, pour de la radio, pub, danse, etc... Lui est plasticien.

Selon vous, est ce possible d'être salarié en intermittent, du moins sur la création ?
Si cela est possible, quelle forme de structure pourrait nous le permettre ?

Un grand merci à vous.

Ankaa

  • Invité
Re : Installation Sonore / Art contemporain
« Réponse #1 le: 11 mars, 2014, 16:41:09 pm »
Bonjour,

qu'est-ce que tu entends par :
Citer
la partie sonore sera jouée en concert sur quelques dates à part.

Ensuite, à priori :

1/ Sur l'installation durant l'expo, il n'y a pas de spectacle donné donc pas de rémunération au cachet possible.

2/
Citer
être salarié en intermittent, du moins sur la création ?
Non, les créations sont rémunérées via l'Agessa
https://www.agessa.org/

Hors ligne TiagoRoma

  • Newbie
  • *
  • Messages: 8
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Installation Sonore / Art contemporain
« Réponse #2 le: 11 mars, 2014, 16:54:53 pm »
Mer Ankaa de ta réponse,

En fait, ma composition sera aussi jouée en direct lors du vernissage ou sera jouée en concert simple.

J'ai été pourtant déjà salarié sur de la création pure, sans que je suive la pièce après (pour de la danse par ex, comme le ferait un metteur en scène, mais aussi en audiovisuel). Je connais aussi à côté l'Agessa.

D'où ma question...

Hors ligne TiagoRoma

  • Newbie
  • *
  • Messages: 8
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Installation Sonore / Art contemporain
« Réponse #3 le: 11 mars, 2014, 17:02:40 pm »
J'ai oublié de précisé :

Quand je parle de composition, il y a la composition et la partie technique d'enregistrement, jeu de musicien etc...

Ankaa

  • Invité
Re : Installation Sonore / Art contemporain
« Réponse #4 le: 11 mars, 2014, 17:14:45 pm »
C'est simple, en fait : si le programme est joué en direct, par toi, tu peux être rémunéré au cachet (donc intermittence possible). Si un enregistrement est diffusé, non.
Pour moi, la terminologie "installation sonore", c'est de la diffusion d'enregistrement, mais bien entendu je peux me tromper, d'autant qu'il existe beaaaaauuucoup de manière de présenter des oeuvres, tu le sais sans doute mieux que moi.

Citer
J'ai été pourtant déjà salarié sur de la création pure
Peut-être sur de l'audiovisuel ? en tout cas, sur le spectacle, les créations pures ne peuvent pas faire l'objet d'une rémunération salariée (et à fiortiori avec intermittence possible : c'est une des pierres d'achoppement de Pôle Emploi...). En revanche, une fois la création faite, la mise en place (ou en scène, comme tu veux) peut l'être, au travers de répétitions. A voir si, dans ton projet, des répétitions (dans le sens "calage entre les différents antagonistes") sont légitimes.

J'imagine le pire scénario vis à vis d'un contrôle Pôle Emploi : Une installation de musique enregistrée la plupart du temps, créée par 2 personnes, qui tient dans une pièce de 30 m2. Des sculptures éclairées par 3 PAR et de la musique par dessus. Et les 2 personnes ont eu 50 répétitions pour mettre en place l'installation, puis vont prendre des cachets de représentations parce qu'une fois de temps en temps, le musicien viendra jouer une partie de la musique (ben oui, il ne peut pas jouer de tous les instruments) sur une bande enregistrée.
>> Ca, dans les pattes de Pôle Emploi, ça passe tout de suite pour une fraude.
>>> je grossis le trait. De plus, je ne dis absolument pas que c'est ce que tu comptes faire. Je tente juste de te montrer là où ça peut coincer, où sont les limites du "spectacle vivant" et sa prise en compte par P.E. au titre de l'intermittence  :)

Hors ligne TiagoRoma

  • Newbie
  • *
  • Messages: 8
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Installation Sonore / Art contemporain
« Réponse #5 le: 11 mars, 2014, 17:36:59 pm »
D'accord.
Merci de ton éclairage !

Mais j'ai une autre question, en changeant de point de vue.
Je ne cherche pas à frauder, c'est juste que c'est une problématique à laquelle je me trouve sans cesse confronté.

Emettons,
La structure qui m'emploie et qui vend la pièce est une structure avec le code NAF d'"enregistrement sonore".
Dès lors, puis je être employé comme "ingénieur du son" ou "musicien" pour la création de cette bande son ?

Désolé de chercher la petite bête...

Ankaa

  • Invité
Re : Installation Sonore / Art contemporain
« Réponse #6 le: 11 mars, 2014, 18:13:38 pm »
Dans ce cas, c'est jouable, mais uniquement dans le cadre de l'enregistrement.

Par contre, ensuite, il sera signé (pour le coup) qu'il s'agit d'une diffusion de musique enregistrée donc, il n'y aura pas de concert. Donc tu ne pourras pas être rémunéré en cachets durant l'expo.

Hors ligne gzzzt

  • Membre actif
  • ***
  • Messages: 115
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Re : Installation Sonore / Art contemporain
« Réponse #7 le: 17 mars, 2014, 14:57:32 pm »
C'est simple, en fait : si le programme est joué en direct, par toi, tu peux être rémunéré au cachet (donc intermittence possible). Si un enregistrement est diffusé, non.
Pour moi, la terminologie "installation sonore", c'est de la diffusion d'enregistrement, mais bien entendu je peux me tromper, d'autant qu'il existe beaaaaauuucoup de manière de présenter des oeuvres, tu le sais sans doute mieux que moi.

Citer
J'ai été pourtant déjà salarié sur de la création pure
Peut-être sur de l'audiovisuel ? en tout cas, sur le spectacle, les créations pures ne peuvent pas faire l'objet d'une rémunération salariée (et à fiortiori avec intermittence possible : c'est une des pierres d'achoppement de Pôle Emploi...). En revanche, une fois la création faite, la mise en place (ou en scène, comme tu veux) peut l'être, au travers de répétitions. A voir si, dans ton projet, des répétitions (dans le sens "calage entre les différents antagonistes") sont légitimes.

J'imagine le pire scénario vis à vis d'un contrôle Pôle Emploi : Une installation de musique enregistrée la plupart du temps, créée par 2 personnes, qui tient dans une pièce de 30 m2. Des sculptures éclairées par 3 PAR et de la musique par dessus. Et les 2 personnes ont eu 50 répétitions pour mettre en place l'installation, puis vont prendre des cachets de représentations parce qu'une fois de temps en temps, le musicien viendra jouer une partie de la musique (ben oui, il ne peut pas jouer de tous les instruments) sur une bande enregistrée.
>> Ca, dans les pattes de Pôle Emploi, ça passe tout de suite pour une fraude.
>>> je grossis le trait. De plus, je ne dis absolument pas que c'est ce que tu comptes faire. Je tente juste de te montrer là où ça peut coincer, où sont les limites du "spectacle vivant" et sa prise en compte par P.E. au titre de l'intermittence  :)
en quoi jouer de la musique dans une pièce de 30 m2 avec une bande enregistrée poserait problème? je connais des gens qui font du "massage sonore" (concert pour une personne dans une pièce minuscule) et qui sont rémunérés au cachet. Les répétitions, si elle concernent effectivement la répétition et pas la création, sont tout aussi légitime. En fait il n'y a heureusement pas de définition donné légal de la forme que doit prendre un spectacle ou un concert, tant que l'artiste est présent, et que sa présence fait partie du spectacle, ça peut être considéré comme un spectacle,  que ce soit un musicien electro qui appuie sur play au debut d'un concert et qui danse ou "simule" sur scène, ou un concert experimental où le musicien reste immobile et silencieux dans une pièce de 2 m2 pendant qu'un unique spectateur mal à l'aise se dandine sur un tabouret qui grince. (évidemment je comprend bien que ce sont les 50 répétitions qui coincent, mais si elles sont nécessaires?)
ensuite évidemment si c'est une exposition et que tu n'es pas présent, impossible de faire des cachets.
Ensuite je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas intervenir à la fois sur l'enregistrement comme technicien et sur les performances comme musicien (avec plusieurs contrats bien sur).