Grande débutante un peu perdue !;

Auteur Sujet: Grande débutante un peu perdue !  (Lu 4816 fois)

Hors ligne cavigarie

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Grande débutante un peu perdue !
« le: 22 octobre, 2012, 10:04:50 am »
Bonjour !

Alors voilà, mon cas est assez compliqué mais j'espère qu'on pourra me répondre.

Je suis comédienne mais pour l'instant je n'ai pas le statut car mon passage comme pro est récent, et de plus j'ai été en arrêt maladie une bonne partie de l'année. J'ai juste fait une figuration en mai et je joue mon monologue théâtral en octobre et en novembre (pas d'autres dates prévues pour le moment).

Par ailleurs, et pour simplifier encore la chose, jusqu'à maintenant, pour le chômage, je dépendais du Rectorat (car j'ai été prof remplaçante quelques années)...Je ne suis plus en arrêt maladie (donc au chômage) depuis début octobre.

ma question est la suivante :
vu le peu d'heures que j'ai faites cette année en tant qu'artiste, cela veut-il dire que je ne toucherai rien du tout comme indemnités ? Je commence à flipper ! Même pas du Rectorat (organisme public) ?
Merci pour vos réponses !!!


Hors ligne quidam30

  • Newbie
  • *
  • Messages: 7
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #1 le: 22 octobre, 2012, 10:55:39 am »
Oui il me semble bien .

j'ai trouvé l'adresse de ce "pdf" sur ce forum ou je viens d'arriver aujourd'hui, pour t'informer.   ;D

http://www.cip-idf.org/IMG/pdf/Brochure_CAP_avril_2012.pdf

Magicalement vôtre.

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3455
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #2 le: 22 octobre, 2012, 13:25:56 pm »
Bonjour
dans NOTRE statut d'IDS , tant que tu n'as pas tes 507 H tu ne peux rien avoir  puisque c'est une première admisiion en tant qu'IDS , maintenant en ce qui concerne ton JOB précédent tout depend de ce qui est prevu dans vos statuts  ?

Hors ligne Mat4283

  • Newbie
  • *
  • Messages: 7
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #3 le: 26 octobre, 2012, 02:15:11 am »
Bonjour (ou soir),

je suis tout nouveau sur ce site, que je visionne de temps en temps.

Voila ma situation : je suis actuellement en CDI en tant qu'employé de banque. Je prends des cours de théatre depuis quelques années, et n'ayant qu'une vie, j'aimerais me lançer à court/moyen terme dans l'aventure d'intermittent du spectacle. Mon but serait de monter un one man show, avec toutes les difficultés qui vont avec.

Ne souhaitant pas faire ça sur un coup de tête, surtout pour raisons financières, j'aimerais savoir comment fonctionne ce système.

Je m'explique : j'ai la possibilité de prendre un an sabbatique (comme dans beaucoup de boites) pour pouvoir exercer ce nouveau métier. Si je ne me trompe pas, même si cette année est fructuante en terme de nombre de cachets, je ne touche rien concrètement, si ce n'est au bout d'un an quand j'ai acquis le nombre d'heures suffisantes pour avoir le statut d'IDS ? Ce qui, dans ce cas est problématique financièrement de passer 1 an sans aucun revenus.

J'ai aussi la possibilité de partir de mon job actuel. Dans ce cas (imaginons qu'il y a rupture conventionnelle de contrat pour toucher les assedics), je peux toucher les assedics la 1ère année le temps d'avoir le statut ?

Enfin, et ce qui m'arrangerait le plus, comment puis-je m'exercer (genre faire quelques représentations pour voir si je ne vais pas dans le mur) de manière légale tout en continuant mon job actuel (35h/semaine) le temps de quelques mois ?

J'ai la motivation pour y arriver, le talent ça je ne sais pas, mais je souhaiterais avant tout être dans la légalité et que financièrement je puisse suivre un minimum (impossible de vivre 1 an sans aucun revenus).

Merci pour vos éclairages et conseils.

 :)

Hors ligne paulinejisty

  • membre +
  • **
  • Messages: 53
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #4 le: 26 octobre, 2012, 15:55:46 pm »
Mat,
Avant d’être  intermittent, on est d’abord artiste ou technicien et le but est  avant tout de travailler et de vivre de son art et faire en sorte de ne jamais toucher des allocations chômage ou le moins possible.
Donc si tu penses être dans ce cas, tu peux toujours essayer mais comme on dit on sait ce qu’on perd et pas ce qu’on gagne
Donc bonne chance !

Hors ligne Mat4283

  • Newbie
  • *
  • Messages: 7
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #5 le: 26 octobre, 2012, 18:14:56 pm »
Mat,
Avant d’être  intermittent, on est d’abord artiste ou technicien et le but est  avant tout de travailler et de vivre de son art et faire en sorte de ne jamais toucher des allocations chômage ou le moins possible.
Donc si tu penses être dans ce cas, tu peux toujours essayer mais comme on dit on sait ce qu’on perd et pas ce qu’on gagne
Donc bonne chance !


Ah mais je suis tout à fait d'accord sur ce point. Mon but n'est pas de profiter d'un système d'allocations pour pouvoir exercer un loisir, mais étant donné que je ne connais pas du tout les tenants et les aboutissements de tout ce système, c'est compliqué.

Après, c'est quand même le statut d'intermittent qui donne droit à une rémunération minimum, histoire de "survivre" financièrement.

Ce que je perdrais, je l'ai à peu près chiffré, c'est une diminution de 50% de mon salaire actuel.

Etre artiste,c'est très compliqué, et la concurrence est féroce. Ca j'en suis conscient. Mais quand on souhaite se lançer, il faut y réflechir car ça change la vie. Et étant donné que je n'ai pas les moyens de survivre 1 an sans aucune rémunération (charges, prêt immobilier), je me posais donc la question, histoire de pas tomber de haut et se retrouver dans le pétrin.

Mais merci pour ta réponse en tout cas.  ;)

Hors ligne Giampi

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 714
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #6 le: 26 octobre, 2012, 19:04:42 pm »
As moins que ton employeur actuel s'y oppose, tu peux parfaitement continuer ton job sans prendre d'année sabbatique, créer ton spectacle, le tester  tout en restant dans la légalité (Déclarations GUSO ou bien via une production qui vendra ton spectacle).
Tu sauras bien évaluer la viabilité de ton projet suivant le nombre de tes spectacles effectués (507h soit environ 43 cachets isolés dans une période 319 jours).
Il faut essayer de réaliser ses rêves, mais sans se mettre en danger.
Bons préparatifs.

Hors ligne Mat4283

  • Newbie
  • *
  • Messages: 7
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #7 le: 26 octobre, 2012, 19:37:42 pm »
As moins que ton employeur actuel s'y oppose, tu peux parfaitement continuer ton job sans prendre d'année sabbatique, créer ton spectacle, le tester  tout en restant dans la légalité (Déclarations GUSO ou bien via une production qui vendra ton spectacle).
Tu sauras bien évaluer la viabilité de ton projet suivant le nombre de tes spectacles effectués (507h soit environ 43 cachets isolés dans une période 319 jours).
Il faut essayer de réaliser ses rêves, mais sans se mettre en danger.
Bons préparatifs.


Merci pour cette info, je pensais que c'était interdit de cumuler un CDI dans une entreprise privée et une activité de spectacle, du fait du nombre d'heures travaillées/semaine. C'est bon à savoir.

Hors ligne imago

  • Modérateur global
  • Membre acharné
  • ****
  • Messages: 1610
  • Karma: +2/-0
    • Voir le profil
Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #8 le: 26 octobre, 2012, 20:04:58 pm »
Bonjour,

La durée maximum à ne pas dépasser par semaine est de 48 heures, ce qui laisse quand même 13 heures par semaine pour un cumul. Ce n'est qu'un chiffre indicatif car il y a des variations selon la durée des heures "supplémentaires". Voir: http://www.legiculture.fr/Duree-du-travail-les-durees.html

Il faut se rappeler que les cachets ne sont que des "forfaits" et que ce qui compte vraiment au regard des textes du temps de travail c'est le nombre réel d'heures effectuées et qui sera mentionné dans le contrat de travail (temps de présence).

Concernant un conseil à te donne, je ne m'y risquerai pas car il n'y a que toi pour pouvoir juger de ça. Mais tester la pertinence de ton projet sans lâcher ton ancien boulot comme on te l'a suggéré plus haut ne me paraît pas la plus mauvaise solution. En tout cas, je te souhaite bonne énergie et plein de réussite pour que ton aspiration se transforme en métier-passion.

Hors ligne Mat4283

  • Newbie
  • *
  • Messages: 7
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #9 le: 26 octobre, 2012, 20:44:17 pm »
Bonjour,

La durée maximum à ne pas dépasser par semaine est de 48 heures, ce qui laisse quand même 13 heures par semaine pour un cumul. Ce n'est qu'un chiffre indicatif car il y a des variations selon la durée des heures "supplémentaires". Voir: http://www.legiculture.fr/Duree-du-travail-les-durees.html

Il faut se rappeler que les cachets ne sont que des "forfaits" et que ce qui compte vraiment au regard des textes du temps de travail c'est le nombre réel d'heures effectuées et qui sera mentionné dans le contrat de travail (temps de présence).

Concernant un conseil à te donne, je ne m'y risquerai pas car il n'y a que toi pour pouvoir juger de ça. Mais tester la pertinence de ton projet sans lâcher ton ancien boulot comme on te l'a suggéré plus haut ne me paraît pas la plus mauvaise solution. En tout cas, je te souhaite bonne énergie et plein de réussite pour que ton aspiration se transforme en métier-passion.


Oui je pense que c'est la solution idéale de combiner les 2, dans la mesure du possible.
Merci pour tes conseils et ton message d'encouragement.  :)

Hors ligne Mat4283

  • Newbie
  • *
  • Messages: 7
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #10 le: 20 mai, 2013, 00:00:31 am »
Je fais remonter ce sujet qui doit concerner pas mal de monde finalement.

Mon projet personnel mûrit peu à peu.

Quelques interrogations subsistent, et je vous en fais part à vous les experts  :)

Dans le cas où j'arrive à obtenir une rupture conventionnelle de mon contrat, je toucherais donc l'indemnisation chômage au régime général. Si je commence à toucher quelques cachets pendant ma période de chômage au régime général, comment ça va se passer ?

Par exemple, imaginons que je touche 1200€/mois au chômage au RG à partir de Juin 2013. Si, pendant les 6 mois qui suivent je touche 3 cachets de 120€ par mois, aurais-je finalement 360€/mois en plus de mon indemnisation chômage au RG soit 1560€/mois pendant ces 6 mois ?
De plus, je suppose qu'il faut déposer son dossier quand les 507h sont réalisées sous 10 mois et demi. y a t-il une démarche particulière à faire avec le pôle-emploi des intermittents dés mon licenciement dans ma boite étant donné que je cumulerais une activité en tant qu'artiste et que je toucherais le pôle emploi au régime général ?

Voila, merci d'avance pour vos éclaircissements.  ;)

(PS : les chiffres indiqués ne sont que pure invention, histoire de simplifier ma question  ;D )

Hors ligne sowwhat

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 511
  • Karma: +2/-0
    • Voir le profil
Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #11 le: 20 mai, 2013, 11:14:43 am »
Je te réponds dans l'ordre :
- reprenons ton exemple, tu es indemnisé au régime général suite à la rupture conventionnelle de ton contrat de travail; tu travailles en tant qu'artiste et es salarié à raison de 360 euros brut par mois (3 cachets à 120euros, tu devras donc déclarer ces salaires à Pôle Emploi lors de ton actualisation mensuelle. Tu déclareras avoir travaillé 36 heures (3 cachets isolés comptent pour 3 fois 12 heures chacun pour Pôle Emploi) et touché 360 euros brut de salaires. Pôle emploi fera alors le calcul pour enlever une partie de ton indemnisation en fonction de leur règle de calcul (je ne la connais pas pour le régime général). Tu n'auras donc pas une indemnisation complète les mois où tu déclareras des salaires (à moins que la règle de calcul appliquée dise le contraire).
N'oublie surtout jamais de déclarer tes jours travaillés lors de ton actualisation mensuelle. Toute date oubliée ne sera tout simplement pas comptée pour ton calcul d'intermittence ultérieur et en prime, tu auras un indu à rembourser.

- Tu as raison : dès que tu as fait 507 heures en remontant sur 10 mois et demi à partir de la fin du dernier contrat de travail, tu demandes un dossier de recalcul anticipé de tes droits à Pôle emploi et tu basculeras dans l'intermittence.
Fais attention à bien calculer, il y a parfois des surprises (des cachets qu'on croyait isolé qui sont comptés comme groupés par exemple). Donc, une fois que tu es sûr et certain, tu remplis le dossier et le renvoies.

- Tu n'as aucune démarche particulière à faire auprès du "Pôle Emploi des intermittents"... en fait, il n'y a pas vraiment de "Pôle Emploi des intermittents".
Il n'y a qu'un seul Pôle Emploi.
En tant que demandeur d'emploi, tu seras affecté à une agence selon une carte (comme pour la carte scolaire en fait) en fonction de ton adresse postale. Cette agence sera ton interlocuteur, tu auras un conseiller qui te suivras.
L'autre critère pour l'affectation à une agence se fait par métier pour les métiers particuliers. Il y a donc des agences Pôle Emploi qui sont un peu "spécialisées" dans le sens où elles ont une équipe qui s'occupe en particulier d'un type de demandeur d'emploi (par exemple les intermittents du spectacle ou encore les maçons). On appelle par habitude ces agences des "Pôle Emploi spectacle" (euh, en fait on appelait ça des "Anpe spectacle" mais vu que l'Anpe n'existe plus...). Mais ces agences sont les mêmes que les autres à part ça et s'occupent aussi des autres demandeurs d'emploi.
Pour les employeurs d'intermittent, il y a un service dédié et les démarches sont un peu différentes que pour les autres employeurs mais cela ne te concerne pas puisque tu n'es pas employeur mais demandeur d'emploi.
S'il y a une agence "Pôle Emploi spectacle" près de chez toi, quand tu seras intermittent, tu seras basculé automatiquement sur cette agence et on t'attribuera un conseiller.
Bref : aucune démarche à faire sinon t'inscrire tranquillement, toucher tes indemnités au régime général, t'actualiser chaque mois sans oublier de déclarer toutes tes périodes de travail, et une fois tes 507 heures effectuées, demander un dossier de renouvellement anticipé de tes droits, le rempliir, le renvoyer et attendre. :)


Hors ligne Mat4283

  • Newbie
  • *
  • Messages: 7
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Re : Grande débutante un peu perdue !
« Réponse #12 le: 20 mai, 2013, 16:26:06 pm »
Je te réponds dans l'ordre :
- reprenons ton exemple, tu es indemnisé au régime général suite à la rupture conventionnelle de ton contrat de travail; tu travailles en tant qu'artiste et es salarié à raison de 360 euros brut par mois (3 cachets à 120euros, tu devras donc déclarer ces salaires à Pôle Emploi lors de ton actualisation mensuelle. Tu déclareras avoir travaillé 36 heures (3 cachets isolés comptent pour 3 fois 12 heures chacun pour Pôle Emploi) et touché 360 euros brut de salaires. Pôle emploi fera alors le calcul pour enlever une partie de ton indemnisation en fonction de leur règle de calcul (je ne la connais pas pour le régime général). Tu n'auras donc pas une indemnisation complète les mois où tu déclareras des salaires (à moins que la règle de calcul appliquée dise le contraire).
N'oublie surtout jamais de déclarer tes jours travaillés lors de ton actualisation mensuelle. Toute date oubliée ne sera tout simplement pas comptée pour ton calcul d'intermittence ultérieur et en prime, tu auras un indu à rembourser.

- Tu as raison : dès que tu as fait 507 heures en remontant sur 10 mois et demi à partir de la fin du dernier contrat de travail, tu demandes un dossier de recalcul anticipé de tes droits à Pôle emploi et tu basculeras dans l'intermittence.
Fais attention à bien calculer, il y a parfois des surprises (des cachets qu'on croyait isolé qui sont comptés comme groupés par exemple). Donc, une fois que tu es sûr et certain, tu remplis le dossier et le renvoies.

- Tu n'as aucune démarche particulière à faire auprès du "Pôle Emploi des intermittents"... en fait, il n'y a pas vraiment de "Pôle Emploi des intermittents".
Il n'y a qu'un seul Pôle Emploi.
En tant que demandeur d'emploi, tu seras affecté à une agence selon une carte (comme pour la carte scolaire en fait) en fonction de ton adresse postale. Cette agence sera ton interlocuteur, tu auras un conseiller qui te suivras.
L'autre critère pour l'affectation à une agence se fait par métier pour les métiers particuliers. Il y a donc des agences Pôle Emploi qui sont un peu "spécialisées" dans le sens où elles ont une équipe qui s'occupe en particulier d'un type de demandeur d'emploi (par exemple les intermittents du spectacle ou encore les maçons). On appelle par habitude ces agences des "Pôle Emploi spectacle" (euh, en fait on appelait ça des "Anpe spectacle" mais vu que l'Anpe n'existe plus...). Mais ces agences sont les mêmes que les autres à part ça et s'occupent aussi des autres demandeurs d'emploi.
Pour les employeurs d'intermittent, il y a un service dédié et les démarches sont un peu différentes que pour les autres employeurs mais cela ne te concerne pas puisque tu n'es pas employeur mais demandeur d'emploi.
S'il y a une agence "Pôle Emploi spectacle" près de chez toi, quand tu seras intermittent, tu seras basculé automatiquement sur cette agence et on t'attribuera un conseiller.
Bref : aucune démarche à faire sinon t'inscrire tranquillement, toucher tes indemnités au régime général, t'actualiser chaque mois sans oublier de déclarer toutes tes périodes de travail, et une fois tes 507 heures effectuées, demander un dossier de renouvellement anticipé de tes droits, le rempliir, le renvoyer et attendre. :)



Ca ne peut pas être plus clair !
Merci infiniment pour ta reponse  ;)