Auto-entrepreneurs et intermittents;

Auteur Sujet: Auto-entrepreneurs et intermittents  (Lu 9321 fois)

Hors ligne Xan64

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Auto-entrepreneurs et intermittents
« le: 05 juillet, 2010, 17:25:42 pm »
Bonjour à tous,
dans le cadre de mon master 2 de droit, je réalise actuellement un mémoire sur le statut d'auto-entrepreneur et le métier d'artiste musicien. Aussi je cherche des témoignages de gens qui ont tenté l'aventure, qui ont vu en cela une alternative intéressante ou encore qui s'y sont complètement opposé.
En somme, tous les avis m'intéressent !
Merci beaucoup.
Bonne journée à tous !
Xan

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3453
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : Auto-entrepreneurs et intermittents
« Réponse #1 le: 06 juillet, 2010, 08:51:51 am »
Pour ton master tu peux  aller dans la section "recherche" puis autoentrepreneur et tu trouveras un grand nombre de réponse à ta question . *

Pour faire court , on ne peut pas être "artiste" et autoentrepreneur  car l'artiste est vis à vis d'un organisateur dépendant de celui-ci (horaire, lieu, rémunération etc...) or l'A.E. interdit à celui-ci d'avoir un lien de "subordination"

Ankaa

  • Invité
Re : Auto-entrepreneurs et intermittents
« Réponse #2 le: 06 juillet, 2010, 17:10:27 pm »
Tout à fait exact !  8)

Seulement voilà, des inscriptions sont validées par des artistes qui détournent "un peu" leur activité et se disent "animateurs". Et j'ai vu des pseudo boites de conseil, ainsi que, carrément, des institutions, donner cette idée. Bonjour la douche froide dès qu'il y aura des contrôles !!  ::)

Hors ligne teddy59

  • Membre acharné
  • *****
  • Messages: 3453
  • Karma: +4/-1
    • Voir le profil
Re : Auto-entrepreneurs et intermittents
« Réponse #3 le: 07 juillet, 2010, 17:12:18 pm »
salut l'Ami Ankaa :D
Tu as tout à fait raison , à 10000% !!! et ca commence à bouger (N.B. dans tous les domaines touchant au AE d'ailleurs , batiments , services etc...) et comme il y aura GROS à gagner les URSSAF et autres vont se faire un plaisir de tailler dans la masse !!!!!les redressements vont aller bon train avec le cortège  de plainte car les employés AE comme les employeurs AE devront  payer

ATTENTION !!! MEFIEZ-VOUS !!!!

Hors ligne Xan64

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Auto-entrepreneurs et intermittents
« Réponse #4 le: 10 juillet, 2010, 10:13:59 am »
Merci pour vos contributions !
Si vous entendez parler de personne qui ont revu leurs ambition après la circulaire du 28 janvier 2010, qui interdit justement la possibilité de devenir auto-entrepreneur en tant qu'artiste, je suis preneur !!

Ankaa

  • Invité
Re : Auto-entrepreneurs et intermittents
« Réponse #5 le: 10 juillet, 2010, 11:57:42 am »
Pas plus tard qu'hier, j'ai eu à nouveau une discussion un peu houleuse à ce sujet.

Je travaille à l'administratif pour un groupe de musique, à programmes variables. Le plus ancien et le moins joué doit se produire mi-juillet (donc très bientôt).
Et voilà qu'un des musiciens a décidé de se mettre en AE, pour pouvoir facturer des cours qu'il donne par ailleurs. Jusque là, ok, pas de souci.

Là où ça a commencé à devenir pénible, c'est lorsque j'ai voulu qu'il me contacte à propos du concert, savoir si je lui faisais un cachet ou non, et lui faire part de mes réticences à accepter une facture AE pour un concert.

J'ai eu droit à :
- "je ne veux pas payer de charges (en étant salarié) parce que ça ne me rapporte rien". Le truc FAUX par excellence parce que si, il y a bien des cotisations sécurité sociale, retraite, congés, formation, etc qui donnent des droits. Ah bien sûr, monsieur ne peut plus magouiller ses cours en cachets donc fatalement, il ne peut plus être intermittent...
- "de toutes façons, si je ne peux pas facturer en AE, je ne fais pas la date". Là, je tombe un peu des nues : le mec il préfère ne pas jouer plutôt que gagner un cachet avec un salaire net ! Je rêve !
- "c'est mieux que de faire passer les cours en cachets". Là, on a confirmation de la frustation... et puis, on subordore que là, monsieur fait la morale à des prétendus cachtonneurs. Mais autant, effectivement les cours en cachets sont illégaux, que l'artiste en AE l'est tout autant, il n'y a pas de "mieux", de "plus" ou de "moins" dans la légalité.

Alors, vous savez quoi ? avoir ce genre de discours dans les oreilles à cause de l'AE, eh bien je me mets à être archi contre, non mais ho !
Les gens se mettent à croire qu'ils sont plus gagnants à donner 20 % de leur revenu sans aucun droit derrière qu'en étant salariés, on marche sur la tête.
Et toujours cette magouille de faire croire qu'on est animateur... excusez du peu, mais quand on a 5 musiciens sur scène qui sont salariés, et un animateur (sur la même scène), ça fait juste carrément tache !

Marre des gens comme ça, qui magouillent, qui la ramènent et font les stars (parce qu'il y a le côté "je suis à mon compte, genre libéral, donc je m'assume, je paie mes charges moi-même alors que vous, intermittents, vous vivez au crochet des Assedic", discours qui n'est jamais issu que de la frustration de ne pas faire assez de dates pour être eux-mêmes intermittents) qui veulent donner des cours de législation, parce que, bien que la circulaire de janvier soit extrêmement claire, ben non, c'est eux qui ont raison.
Bref, avec leur truc, ils cassent soit-disant légalement la concurrence, ils se la jouent sans même se rendre compte qu'ils se tirent une balle dans le pied.

Les artistes qui se déclarent tout bien en tant que salariés, qu'ils soient intermittents ou non, commencent maintenant à sérieusement black-lister les AE.

Voilà, ce sont des faits, suivis d'avis, qui sont un peu récurrents, d'où le fait que je les exprime. Ca, c'est au niveau des artistes. Au niveau des techniciens, c'est plus simple. Pour les mêmes raisons (ne pas pouvoir boucler son dossier), certains se mettent en AE. Distorsion de concurrence là aussi, déjà au niveau du tarif qu'ils facturent, bien que, les boites de presta ont tendance à donner un tarif, déclaré ou facturé, peu importe. Par contre, ce sont des métiers quand même assez physiques, alors, en cas d'accident que se passera-t-il pour l'AE ?

En résumé, dans le secteur du spectacle, l'AE est de plus en plus considérée comme une plaie, et ceux qui facturent en AE s'en vantent de moins en moins, hormis quelque allumé égocentrique qui croit encore que c'est la panacée.
« Modifié: 11 juillet, 2010, 02:02:39 am par Ankaa »

Hors ligne imago

  • Modérateur global
  • Membre acharné
  • ****
  • Messages: 1610
  • Karma: +2/-0
    • Voir le profil
Re : Auto-entrepreneurs et intermittents
« Réponse #6 le: 10 juillet, 2010, 20:45:42 pm »
D'accord à 100% avec toi, Ankaa!
Bravo! Qu'en en finisse avec cette monumentale arnaque qu'est l'AE, bientôt un statut AE pour les ouvriers en 3/8??? Ça arrangerait bien la famille Bettencourt qui ont des fins de mois un peu difficiles...

Hors ligne matprod

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Auto-entrepreneurs et intermittents
« Réponse #7 le: 23 février, 2011, 11:40:51 am »
Bonjour,
Il est dommage que cette discussion soit sur des gens qui utilisent une fois de plus un dispositif pas trop mal à des fins d'arnaque.

La vraie question car aucun conseiller Pôle Emploi ne peut y répondre c'est : peut-on être auto entrepreneur et intermittent.
Je précise : quand on a pas ses heures (dates de calculs, pénurie de cachets, ou autre raison) il faut bien crouter et quand il n'y a pas d'Assedic, être AE, (hors artistique bien sûr) est peut-être une solution.

Pourquoi ne pas être "conseiller en je ne sais quoi" par exemple pour faire bouillir la marmite en attendant d'avoir ses heures. Et dans ce cas, les deux statuts sont-ils compatibles.
Si on génère des revenus avec l'AE, perdez vous juste les allocs ou le statut.
Voilà une question intéressante qui pourrait amener un peu de réconfort à des artistes pas seulement frustés de pas avoirs leurs cachets, mais frustrés de pas bouffer.

Si il y a des gens au courant, ce serait cool.

merci

Marc

Ankaa

  • Invité
Re : Auto-entrepreneurs et intermittents
« Réponse #8 le: 24 février, 2011, 16:14:54 pm »
Citer
Il est dommage que cette discussion soit sur des gens qui utilisent une fois de plus un dispositif pas trop mal à des fins d'arnaque.

La vraie question car aucun conseiller Pôle Emploi ne peut y répondre c'est : peut-on être auto entrepreneur et intermittent.

Mais... c'est parce que tu es dans la partie du forum "De tout et de rien" qui, comme son nom l'indique, ne donne pas d'infos règlementaires précises.

Tu trouveras ici :
http://www.intermittent-spectacle.fr/forum/index.php?topic=3413.0