Les intermittents du spectacle ???;

Auteur Sujet: Les intermittents du spectacle ???  (Lu 6116 fois)

Hors ligne zackalucard

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Les intermittents du spectacle ???
« le: 19 février, 2008, 11:56:44 am »
Bonjour à tous !

Voila, j'ai un travail a faire sur les intermittents du spectacle mais lors de mes recherches, je n'ai pas trouvé ce que je voulais. Tout est en fait un peut "éparpillé" et je ne mis retrouve pas...

Donc voici mes questions en espérant que vous pourrait y répondre :
- Qu’est-ce que les intermittents du spectacle ? (bon, sa je sais, ce sont les gens qui sont embauchés pour travailler sur les spectacles, et qui non pas toujours de travail)

- Pourquoi y a-t-il des revendications ? (la par contre...)

- Pourquoi les gens sont-ils pour ou contre ? (et la je n'ai rien trouvés du tout...)

Merci

Hors ligne abbesses

  • Newbie
  • *
  • Messages: 49
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #1 le: 19 février, 2008, 12:33:34 pm »
Tu pourras trouver un topo sur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Intermittent_du_spectacle
ça te donnera les bases

Hors ligne waddelou

  • Newbie
  • *
  • Messages: 5
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #2 le: 19 février, 2008, 12:41:44 pm »
Salut, je tiens à dire que les intermittents sont des gens suis travaillent. Quand tu vas voir un spectacle, faut pas croire qu'ils ont répéter la veille. Une tournée se prépare un an à l'avance. Si tu savais l'envers du décrors tu verrais la montagne de travail qu'il y a.
Les revendications sont du au fait qu'avant on était payé sur 12 mois pour 43 jours de travail (507 h) ça c'est pour les zicos, chanteur, etc... et maintenant ont doit faire le même nombre d'heure mais sur 8/9 mois.
C'est très dur de trouver des contrats, et donc si on te réduit le temps pour chercher du travail disons, et ben c'est encore plus galère.
On fait partit du régime du chomage mais on est pas réellement des chomeurs comme un mec qui viens de se faire virer d'un boulot, on un jeune qui se lance dans la vie active et qui passe par la case chomage.
Nous on a un statut différent et sache une chose "intermittent du spectacle" n'est pas un métier c'est un statut comme ouvrier, cadre etc... le métier c'est plutot musicien, ingenieur du son, acteur, chanteur etc....
Pour ce qui est pour ou contre je sais pas si tu parles du protocole ou si les gens sont contre les intermittent lolll. Pour le protocole, plein de technicien on trouvé leur salaire à la hausse et même moi qui ne suis pas technicien j'ai trouvé mon salaire à la hausse, et je connais pas mal de gens dans cette situation (mais n'en parle pas, ça fait pas solidaire vois-tu), donc la protocole arrange pas mal de gens surtout les prestataires avec leurs intermittents, tant mieux pour eux, Mais ça fait surtout chier pas mal de gens pour trouver des dates en si peu de temps, c'est surtout ça le problème. On galère à trouver des contrats, et là réalité est là.
Mais à mon avis le problème viens des mairies ou des comités ou d'autres employeurs qui embauchent toujours les mêmes qui baissent toujours le prix et tuent les autres qui sont plus petits, au même prix (prix normal) mais pas connus.
Pour ma part, ce n'est pas le gouvernement qui tue ce statut c'est les intermittents eux-mêmes en baissant la culotte pour aller jouer aux black, aller jouer pas cher pour avoir le dossier, et surtout la télévision qui embauchent pas mal de gens qui s'ont déclaré intermittent et qui vont bosser dans un bureau 365 jours par an. Tu sais les gens qui jouent dans les cafés gratos et ben casse ce systême aussi, et ces cafés-là quand ils payent, et ben ils t'exploitent car payent très peu, c'est pas déclarer, mais comme t'as pas le choix t'accepte de jouer au black.
Moi je refuse ce genre de plan foireux, j'accepte ni le Gratos et ni le Black. On est soit Artiste soit rien du tout.
Mais bon ceux qui en souffre c'est ce qui se lance maintenant  pas ce qui ont profiter du sytême pendant plusieurs années. Ces derniers baissent le prix pour pouvoir survivre car ils ont un NOM, et les nouveaux intermittents qui se lancent, et ils  crêvent la bouche ouverte car ils ont peu de matos et se lance au début pas cher par rapport au moyen qu'ils ont sur scène.
Enfin voilà, c'est ma vision de se statut.
Si tu veux être inttermittent faut bosser c'est tout, et faut pas désespérer.
Allez a+.

Hors ligne zackalucard

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #3 le: 19 février, 2008, 13:12:43 pm »
Merci pour vos réponses.
Effectivement, j'étais déjà allé sur Wikipédia, Abbesses.

Merci encor pour tes explications Waddelou !

Hors ligne abbesses

  • Newbie
  • *
  • Messages: 49
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #4 le: 20 février, 2008, 00:04:46 am »
Waddelou, je ne suis pas loin de rejoindre ton analyse. C'est vrai que les collectivités locales (mairies, comités des fêtes) sont à mille kilomètres de notre situation : ce sont des fonctionnaires salariés en CDI, sans aucun risque de chômage. Lorsqu'on démarche pour jouer, il faut toujours savoir faire un petit topo rapide et courtois sur le détail d'une fiche de paie. Personnellement, j'avais imprimé une simulation GUSO et j'avais bien entouré en rouge ce qui restait dans ma poche et ce qui partait en charges.

Les métiers de la musique sont sinistrés depuis un bon moment :
Une petite commune de 800 habitants qui veut un orchestre de bal :

1 batteur + 1 bassiste + 1 clavier + I guitariste + 1 chanteur(euse)... si on veut filer 100 euros (ce qui n'est pas le Pérou) à chacun, avec les charges, ça fait à peu près 150 x 5 = 750 euros

Il est donc logique pour un maire fauché de rechercher un accordéoniste solitaire qui viendra avec ses fichiers-son et sa petite sono pour faire danser les gens : coût approximatif : 200 ou 300 euros et pour ce tarif, il fera le DJ après sa presta pour faire danser jusqu'au bout de la nuit. Y a pas photo.

Alors, parfois, faire un bistro au black, puis "acheter" un cachet à une association sympa qui te fait un GUSO, ça réinjecte finalement du fric au black dans le circuit officiel et ça peut aider ponctuellement un intermittent en manque tragique d'heures.. non ?... Evidemment, avec le nouveau numéro d'ordre à attribuer à chaque spectacle, ça va disparaître c'te affaire-là.....

Hors ligne Greystoke

  • membre +
  • **
  • Messages: 50
  • Karma: +1/-0
    • Voir le profil
Re : Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #5 le: 20 février, 2008, 01:22:53 am »
Une petite commune de 800 habitants qui veut un orchestre de bal :

1 batteur + 1 bassiste + 1 clavier + I guitariste + 1 chanteur(euse)... si on veut filer 100 euros (ce qui n'est pas le Pérou) à chacun, avec les charges, ça fait à peu près 150 x 5 = 750 euros

Alors, parfois, faire un bistro au black, puis "acheter" un cachet à une association sympa qui te fait un GUSO, ça réinjecte finalement du fric au black dans le circuit officiel et ça peut aider ponctuellement un intermittent en manque tragique d'heures.. non ?... Evidemment, avec le nouveau numéro d'ordre à attribuer à chaque spectacle, ça va disparaître c'te affaire-là.....
Citer
déja . . .100 euros de net ne font pas 150 euros de global . . . je sais pas ou tu payes tes charges mais j'veux  bien en être ! ! !
Je me demande comment tu es encore intermittent . . . moi j'ai jamais acheté un cachet de ma  vie, et je suis en controle ! !   toi tu te laches sur le fait que le numéro d'ordre va t'empecher d'acheter des cachets ??? mais tu leur donnes raison par ces propos ! ! !
Lis un peu plus de post, reflechis un peu sur la situation globale de l'intermittence, et cours te dénoncer de tes pechés à mon audit des fraudes pour qu'il me rende mes droits ! ! ! !   en lisant ce que tu ecris, je comprends pourquoi on en arrive lan nous vrais intermittents !


Hors ligne abbesses

  • Newbie
  • *
  • Messages: 49
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #6 le: 20 février, 2008, 09:09:12 am »
Je lis ton post et en déduis que tu es actuellement en difficulté : j'excuserai donc partiellement ton aggressivité. Je crois qu'un forum est fait pour avancer et non pour se soulager, mais bon.... Quelques précisions cependant, me concernant :

1 - concernant "l'achat de cachets", je n'ai pas dit que j'avais personnellement pratiqué ce que je décris, donc je ne me sens pas visé par ta remarque (tout en connaissant personnellement des gens ayant eu recours à ça). Je ne vois donc pas la nécessité de "me confesser" à qui que ce soit. :-X AMEN

2 - Je continue à comprendre parfaitement ceux(celles) qui auraient recours à ça pour tout simplement garder la tête hors de l'eau, une année difficile. D'après toi : à la première galère, l'intermittent devrait jeter l'éponge et faire un autre métier ? avec un tel raisonnement, on ne compterait plus le nombre d'artistes, aujourd'hui prospères qui n'auraient jamais réussi dans leur métier : tout le monde peut avoir un passage à vide et chacun devrait pouvoir s'en sortir en continuant le métier pour lequel il est fait.

3 - je ne sais pas quel contrôle tu as dû subir récemment, qui t'ait privé de tes droits, mais pour ce qui me concerne, étant intermittent depuis 1993, j'ai essuyé à peu près toutes les tracasseries administratives possibles et imaginables et m'en suis toujours sorti sans aucune ombre au tableau. Je reste droit dans mes bottes.

4 - pour ce qui est des chiffres, je te rappelle qu'en matière de salaires, la norme est de toujours parler en montants bruts. En effet, la loi considère que le travailleur (quel qu'il soit) perçoit dans sa poche un brut et qu'il verse "volontairement" les charges sociales afférentes à ce salaire. La petite nuance, c'est que c'est l'employeur qui est désigné pour verser ces charges en lieu et place du travailleur. Je persiste à dire qu'un cachet de 100 euros bruts coûte, en enveloppe globale dans les 145 - 150.
« Modifié: 20 février, 2008, 09:18:47 am par abbesses »

Hors ligne FLORALIE

  • Modérateur global
  • Membre assidu
  • ****
  • Messages: 402
  • Karma: +4/-2
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #7 le: 20 février, 2008, 09:26:51 am »
Exemple de cachet :

1 chanteur payé 100 euros net, aura un cachet brut employé de 122, 60 euros avant abattement,
93,95 euros après abattement (abattement 25% après accord entre l'intermittent et l'employeur et non possible pour les techniciens).
Le budget global sera de 173,87  euros dont 22,60 en part salariale et 51,27 en part patronale (part étant ce qui est reversé aux différentes caisses comme l'URSSAF, ASSEDIC etc ...).



Hors ligne abbesses

  • Newbie
  • *
  • Messages: 49
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #8 le: 20 février, 2008, 09:37:52 am »
Je suis d'accord avec ce calcul, Floralie. Moi, je parlais de 100 euros brut (80 et quelques en net) ;)

Hors ligne FLORALIE

  • Modérateur global
  • Membre assidu
  • ****
  • Messages: 402
  • Karma: +4/-2
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #9 le: 20 février, 2008, 11:15:20 am »
Oui effectivement, j'avais bien remarqué ... C'était seulement pour détailler  ;D

Comme l'un parlait en brut et l'autre en net, j'ai rassemblé les deux ce qui met tout le monde d'accord, n'est-il pas ?  ;)

Hors ligne Greystoke

  • membre +
  • **
  • Messages: 50
  • Karma: +1/-0
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #10 le: 21 février, 2008, 03:41:35 am »
Je ne suis pas aggressif ! ! !
j'ai juste du mal à comprendre qu'on puisse ecrire cela! ! ! surtout à quelqu'un qui apparement fait une étude sur les intrmittents en général ! ! !
Les abus des dernières années ont abouti à ces restrictions et controles!!  que  toi, intermittent depuis 15 ans tu résumes le statut à ça, c'est ce qui me fait bondir ! ! !
Lis les post et tu sauras ce que je subis, et tu verras aussi que je ne suis pas le seul ! !
Je ne te demande pas d'excuser mon aggressivité car ce n'était pas le cas, juste que si tes propos sont justes, le forum est la pour faire avancer les choses, et non pas pour reduire le statut à un achat de cachets! ! !
Et si" tu donnes" 100 euros à un intermittent, il n'en a que 80, alors ne fait tu lui en as donné a lui seulement 80 ! ! !désolé moi je reagis en net pour savoir ce que j'aurais dans ma poche !
De plusles chiffres avancés sont via guso, via entrepreneur du spectacle les charges sont differentes en raison de l'application du forfait urssaf ou non...Je reviens d'un concert ! 300 de global, 168 euros de net, via gusa de boite sarl  . . .

Mais tu as raison le forum n'est pas la pour polémiquer ! !
Bonne journée!!


Hors ligne abbesses

  • Newbie
  • *
  • Messages: 49
  • Karma: +0/-0
    • Voir le profil
Re : Les intermittents du spectacle ???
« Réponse #11 le: 21 février, 2008, 09:23:34 am »
En effet, je viens de découvrir la fonction qui permet de lire tout ce qu'un membre a posté. J'ai donc compris la raison de ton indignation et je la respecte tout à fait : faire traîner un dossier pendant tout ce temps est insupportable, de même que faire traîner un paiement de prestation pendant 6 mois (c'est souvent le cas avec des mairies ou des comités des fêtes) ça implique que la structure qui vous rémunère ait une trésorerie en béton pour amortir le choc.
Bonne chance donc pour la suite des opérations.